Les petits Boélands recalés dans les crèches locales

La Tour-de-PeilzLe refus en votation de la hausse d’impôts a ses incidences sur le budget 2017, notamment sociales.

Les structures d'accueil de La Tour-de-Peilz (ici la garderie Vilarosa) ne pourront pas garantir de place aux petits Boélands en 2017 faute de moyens alloués à la commune via le budget.

Les structures d'accueil de La Tour-de-Peilz (ici la garderie Vilarosa) ne pourront pas garantir de place aux petits Boélands en 2017 faute de moyens alloués à la commune via le budget. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les enfants de La Tour-de-Peilz ne seront plus prioritaires dans les crèches et garderies de la commune. C’est l’une des décisions du Conseil communal de mercredi soir à l’heure de plancher sur le budget 2017. L’objectif était clair: réduire au maximum un déficit annoncé de 1,9 million de francs.

Partant du principe qu’on ne dépense que l’argent que l’on a, les autorités ont été amenées à faire des choix drastiques suite au refus en votation populaire d’une hausse d’impôts de six points (de 64 à 70), deux pour la gestion du ménage courant et quatre pour le Collège Courbet et la rénovation du château.

La principale diminution acceptée concerne le réseau d’accueil de jour REVE (Chardonne, Corseaux, Corsier, Jongny, La Tour-de-Peilz, Vevey), de 3,9 à 3,3 millions, soit 600'000 francs économisés. Au vu des moyens à disposition, la Commission des finances (Cofin) a en effet appelé à «consolider les acquis, mais sans augmentation des prestations». Pour ce faire, elle a invoqué la hausse sensible du budget du REVE, «soit 68% depuis 2015», ce qui correspond en gros à trois points d’impôts ou 1,5 million de francs. Une forte majorité du Conseil a suivi sa proposition.

Le municipal des écoles Olivier Wälchli a bien tenté de plaider le maintien du montant supérieur: «Le budget est en hausse car les prestations ont été améliorées. De nouvelles places ont été créées depuis 2015, notamment douze avec l’agrandissement de la structure Clin d’Œil, à Vassin. Cela demande un encadrement en personnel supplémentaire, qui a un coût. Sans compter que la liste d’attente est longue». L’argument n’a toutefois pas fait mouche.

S’il a pris acte du vote, Olivier Wälchli a aussitôt prévenu: «Dans ces conditions, en cas de départ d’un enfant, nous ne pourrons accepter quelqu’un de La Tour-de-Peilz faute de moyens et proposerons la place au prochain enfant sur la liste venant d’une autre commune.»

Pas d’animateur jeunesse

La Municipalité a vu la plupart de ses propositions de réductions acceptées pour un total de près de 700'000 francs. «Entre autres, l’achat de véhicules de voirie (80'000 francs), certains travaux habituels de rénovation de logements (35'000), d’entretien de vignoble (35'000) ou de mobilier scolaire (30'000) attendront 2018», explique Jean-Pierre Schwab, municipal en charge des finances. L’engagement d’un animateur jeunesse de plus passe aussi un tour (82'000 francs).

L’assemblée a aussi décidé de gommer 45'000 francs prévus pour améliorer le wi-fi dans les classes d’école. La Cofin s’est dite «peu convaincue par la pertinence de cet investissement vu la situation budgétaire actuelle».

Les Boélands n’auront en outre pas droit dès l’an prochain à un système d’accès par carte magnétique à leur déchetterie et ce pour cause d’une probable incompréhension au moment du vote (lire ci-contre).

Au final, le budget 2017 boucle sur près de 900'000 francs de déficit (60,8 millions de charges et 59,9 millions de recettes), soit un million de moins qu’au début de la séance du Conseil communal.

Restait une dernière inconnue: la marge d’autofinancement. Elle ne l'est plus depuis hier après-midi, s'inscrivant en négatif de 319'000 francs. «A la lueur de ces nouveaux chiffres, la Municipalité devra se pencher sur la question d’une éventuelle hausse d’impôts courant 2017», conclut l’argentier communal Jean-Pierre Schwab. (24 heures)

Créé: 22.12.2016, 18h18

Un vote à l’envers?

«Mais… nous avons voté pour ou contre le système de carte magnétique?» L’incrédulité était de mise chez plusieurs conseillers à la suite d’un étrange micmac lors du vote sur une baisse du montant alloué à la déchetterie. Des élus trop distraits? Un énoncé trop vague de la présidente? Toujours est-il que la majorité s’est peut-être (probablement?) jouée sur un malentendu au moment de décider des 45'000 francs nécessaires à la mise en place d’un système d’accès à la déchetterie par carte magnétique. Celui-ci devait permettre de pallier le problème des dépôts sauvages par des habitants d’autres communes. Le syndic Alain Grangier avait prévenu: «Renoncer à cette somme serait un formidable autogoal!» La Commission des finances, mitigée au départ, s’était ralliée à l’idée, moyennant que l’on renonce à 30'000 francs pour trois nouvelles bennes. Las, la commune a renoncé aux deux montants, l’air de rien…

Articles en relation

Noël en fête à La Tour-de-Peilz

La 2ème édition de Noël en fête s'est tenue autour de la place des Anciens Fossés, le 18 décembre 2016. Plus...

Le Fonds culturel irrite à La Tour-de-Peilz

Critique La ville se sent lésée. Des Conseillers communaux veulent revoir la gestion du fonds régional ou ils dénonceront la convention l’an prochain. Plus...

Les Boélands taxés sur un taux d’impôt qu’ils ont refusé en votation

Administration Les contribuables de La Tour-de-Peilz ont reçu le calcul de leurs acomptes fiscaux pour 2017 à un taux qu’ils avaient massivement rejeté dans les urnes. Plus...

A La Tour-de-Peilz, la hausse des impôts est balayée

Référendum L’arrêté d’imposition prévoyait de faire passer le taux de 64 à 70 points. Il a été refusé par 72% des votants. Le budget doit être revu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dès la mi-septembre, le parking «longue durée» de la place Bellerive, à Lausanne, prisé des familles, ainsi que le P+R d'Ouchy seront payants les dimanches. Plus de mille places sont concernées. Paru le 22 août.
(Image: Bénédicte) Plus...