Maurane sera la voix de «Tous en chœur»

MontreuxLa chanteuse a été conquise lors du spectacle dédié à Luc Plamondon. Elle reviendra en décembre, pour être à l’honneur, et invite son ami Pascal Auberson.

La chanteuse Maurane a participé au Tous en chœur dédié à Luc Plamondon (ci-dessus). Elle y a été «sidérée par le professionnalisme» des choristes: «Ça chante juste et ça swingue. Quelle rigueur et quel talent!»

La chanteuse Maurane a participé au Tous en chœur dédié à Luc Plamondon (ci-dessus). Elle y a été «sidérée par le professionnalisme» des choristes: «Ça chante juste et ça swingue. Quelle rigueur et quel talent!» Image: PHILLIPPE DUTOIT

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Maurane est en tournée, avec son album Ouvre. Mais c’est avec un tour de chant préparé exclusivement pour Tous en chœur qu’elle sera, en décembre, à l’honneur de la 7e édition de l’événement montreusien. Celui-ci consistait à entourer un artiste ou un groupe de 200 choristes, à l’Auditorium Stravinski. Le concept a changé l’an dernier, pour le parolier Luc Plamondon. La nouvelle formule se maintient pour Maurane: elle ne sera pas seule en scène mais invitera ses proches – dont Catherine Lara et Pascal Auberson – pour chanter avec elle. 24 heures annonce en primeur la venue de Maurane. Interview exclusive par téléphone.

Vous étiez l’une des cinq invités du Tous en chœur de Luc Plamondon. Qu’est-ce qui vous a plu au point de revenir?
Absolument tout! Voir le cœur que met dans l’événement l’organisation (Pierre Smets et les personnes qui l’entourent) ne peut que donner envie. En tant qu’artistes, nous avons été chouchoutés. Mais c’est surtout le chœur qui m’a impressionnée: j’ai souvent chanté avec des chorales, mais celle-ci m’a sidérée par son professionnalisme. Des choristes de 8 à 80 balais, qui doivent en plus officier jusque tard le soir. Ça chante juste et ça swingue. Quelle rigueur et quel talent!

La soprano Marie-Josée Lord, aussi de l’aventure, l’a placée «dans le top de ses expériences inoubliables»…
Ce n’est pas évident de constamment sortir et rentrer sur scène pour un tel spectacle. C’est très différent des concerts où l’on chante d’affilée. Il ne faut pas trop décompresser et retrouver l’énergie pour repartir sur le plateau. Entre artistes, nous nous serrions les coudes, nous nous encouragions les uns et les autres. Il y a eu une vraie solidarité entre nous! Une franche camaraderie, qui se voit à l’écran.

Pour votre Tous en chœur, comment avez-vous choisi les chansons?
Il y aura les évidentes – comme le Prélude de Bach, Toutes les mamas ou même Pas gaie la pagaille. Mais je ne veux pas trop en dévoiler. Il y aura du travail sur les tonalités, les duos, etc. Les choristes vont suer, mais je leur fais une confiance aveugle.

Quelle relation entretenez-vous avec Pascal Auberson, que vous invitez en décembre?
C’est mon chouchou depuis des années! Un ami de longue date, que je n’ai jamais perdu de vue. Nous avons tourné ensemble au début des années 1980, en faveur de l’Ethiopie. Nous avons chanté bien des fois ensemble – j’ai même fait des chœurs sur un de ses albums. Je l’ai toujours porté aux nues. C’est un chercheur de la musique, un explorateur de l’art pour lequel j’ai une admiration sans limites. Il n’est pas connu à sa juste valeur: il devrait être célèbre dans le monde entier!

Mais il a choisi de renoncer aux paillettes…
C’est vrai. Il est sauvage et n’a jamais été attiré par la grande aventure commerciale. Il a préféré explorer d’autres terrains en prenant vraiment son pied. Je suis curieuse de voir comment il va chanter mes chansons. Il y aura une part d’improvisation et il en fera ce qu’il voudra: c’est Pascal!

Et le choix de Catherine Lara?
Un point commun entre elle et Pascal Auberson: avec les deux, j’ai des conversations profondes mais je ris aussi beaucoup! Leur rencontre va être riche. Catherine, la reine des calembours, m’appelait à 5 h du matin pour me faire des blagues, même quand je venais d’avoir ma fille. Je l’ai connue au culot: j’étais passée sous le rideau après un de ses spectacles pour lui chanter une chanson. Elle m’a dit que ce que je faisais était riche harmoniquement. On s’est revues et nous sommes devenues amies.

Quid d’être la première femme honorée à Tous en chœur?
Vous me l’apprenez! C’est flatteur. Je me ferai entendre parmi ces mecs. On va les mater un peu. Mais en douceur: je ne suis pas une agressive. (24 heures)

Créé: 05.04.2016, 07h49

Articles en relation

Maurane rejoint le casting de l’aventure Tous en Chœur

Concert La chanteuse montera sur la scène de Montreux pour honorer en décembre Luc Plamondon avec 200 choristes. Coup de fil Plus...

Le concert

Montreux, Auditorium Stravinski
16 et 17 décembre à 20 h
Billetterie ouverte dès aujourd’hui
Rens. 021 962 21 19?
www.tousenchoeur.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Soumise au vote populaire le 4 mars prochain, l'initiative «No Billag» vise à supprimer la redevance radio et télévision. Si tel devait être le cas, la RTS fermerait boutique, selon son directeur, publié le 22 novembre 2017
Plus...