Pièce après pièce, deux nouveaux télésièges partent à l’assaut du Meilleret

Alpes vaudoisesLes installations qui renforceront la liaison entre Villars et Les Diablerets sont en cours de montage.

Vidéo: Anetka Mühlemann


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le grondement du moteur et le bip régulier d’un signal de recul se font entendre. En ce 28 juillet, l’imposant chargement entame l’escalade du Meilleret. Sur le pont du transporteur forestier équipé de chenilles et de solides pneus, le transformateur qui doit permettre au nouveau télésiège Laouissalet-Meilleret de tourner. Soit un engin de 10 tonnes à tracter le long d’un chemin à vaches menant des Mazots jusqu’au sommet du Meilleret, sur des pentes particulièrement abruptes.

La nouvelle installation de Télé Villars-Gryon-Diablerets SA (TVGD) fait partie d’un duo de télésièges devisés à 17 millions de francs qui serviront dès cet hiver à renforcer la liaison entre Villars et Les Diablerets. Ils remplaceront un télésiège et un téléski existants pour augmenter le débit (qui passera de 1000 à 2800 personnes à l’heure) et acheminer les skieurs plus près des pistes du Meilleret. «Avec ces installations, notre domaine skiable devient plus grand, grâce à une liaison entre les deux stations bien plus attrayante», relève Pierre Besson, directeur de TVGD.

Trop lourd pour l'hélicoptère

La difficulté de la tâche est à la hauteur de l’enjeu économique: «Nous connaissons bien ce genre d’installations, mais ce chantier est sans doute l’un des plus complexes que nous avons connus», poursuit le Villardou. Le gros du transport s’effectuera par les airs, «mais les pièces les plus lourdes – le transformateur, le moteur de 18 tonnes ou encore la poulie principale – doivent être acheminées par le sol jusqu’à la station d’arrivée: en Suisse, aucun hélicoptère ne peut soulever une charge dépassant 4,5 tonnes».

Pour ajouter à la complexité de l’opération, «la création d’une route sur le versant opposé, moins abrupt, a dû être abandonnée, en raison d’une opposition de Pro Natura», explique Pierre Besson.

A 100 m du Restaurant des Mazots, une végétation plus grasse annonce la première embûche. Le replat se fait marécageux, les pneus patinent dans la boue, les chenilles dérapent. A force de patience et de doigté, le conducteur du transporteur finit par franchir l’obstacle. Pour capituler quelques dizaines de mètres plus loin, face à une nouvelle portion de route détrempée.

Une semaine plus tard, la seconde tentative est la bonne. Le chemin a été réaménagé et asséché, un bulldozer dépêché pour tracter le transporteur. Le transformateur parvient au sommet de la pente, et surtout d’une dernière «dérupe» affichant 45% de déclivité.

Un ballet millimétré

Sur le versant opposé, le chantier est déjà bien avancé. Les socles de béton sont prêts à accueillir les 28 pylônes des deux installations. Mardi dernier, c’est à l’aide d’un Super Puma que leur transport s’est effectué, dans un ballet millimétré. En trois minutes chrono, l’hélicoptère amène un premier fût des Mazots au Meilleret et s’en revient récupérer les éléments de toiture de la future station d’arrivée. «Deux équipes travaillent en bas et au sommet, explique Patrick Schibli, membre de la direction de BACO AG, qui a conçu l’installation et réalise son montage. Pendant que le pilote dépose un chargement, l’autre équipe a le temps de boulonner le premier tronçon de pylône et de se préparer à accueillir le suivant. On évite ainsi les temps morts.»

Car l’intervention du Super Puma n’est pas donnée: il en coûte 200 francs par minute. Dans la journée, l’hélicoptère effectuera une trentaine d’allers-retours. «Les pièces de moins d’une tonne seront transportées avec un hélicoptère plus petit», précise Pierre Besson. A ce rythme, les skieurs pourront profiter des installations l’hiver venu.

Créé: 15.08.2016, 07h20

Articles en relation

Villars et Les Diablerets renforcent leur liaison

Alpes vaudoises Deux télésièges neufs sont à l’enquête depuis vendredi. Ils doivent remplacer l’installation reliant les deux stations. Plus...

Pro Natura craint le renforcement de la liaison Villars-Diablerets

Ecologie L’association a formulé des oppositions concernant la mise en service de deux nouveaux télésièges. Plus...

Nouveau blocage en vue au glacier des Diablerets

Alpes vaudoises Glacier 3000 met pour la seconde fois une piste de liaison à l’enquête. Pro Natura s’y opposera. Plus...

Les Diablerets doivent trouver les moyens de leurs ambitions

Elections communales Le développement touristique d'Ormont-Dessus figure au centre des préoccupations de la législature à venir. Les projets sont là; reste à trouver les moyens de le mener à bien. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.