Projet immobilier à nouveau contesté à Aigle

ConstructionDeux bâtiments, actuellement soumis à enquête publique, sortiront de terre à l’avenue du Chamossaire. Le Théâtre Waouh n’en sera pas.

L’image de synthèse du projet dont les plans ont été établis par l’architecte Claude Ferrari à Vevey.

L’image de synthèse du projet dont les plans ont été établis par l’architecte Claude Ferrari à Vevey. Image: cf Architecture

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il y a un an précisément, un projet immobilier imaginé à la place de feu le Cinéma Cosmos et d’anciens locaux de Badoux Vins avait fâché le voisinage. Ce dernier se plaignait d’une trop grande emprise des futurs bâtiments. Mais aussi de la construction éventuelle d’un bar qui aurait été attenant au Théâtre Waouw. L’espace culturel, momentanément délocalisé en zone industrielle, aurait alors fait son retour sur son emplacement original.

Tenant compte des critiques formulées, le propriétaire et promoteur du nouveau projet – la société FNPR SA à Giez – dit avoir sérieusement revu sa copie. «Nous avons diminué non seulement la hauteur, mais aussi la longueur de l’immeuble principal. Par ailleurs, l’idée de réinstaller le théâtre avec l’ajout d’un bar a finalement été abandonnée, cela pour diverses raisons», résume Nicolas Rouge, coadministrateur de la FNPR SA.

«Nous nous y attendions. Nous n’aurions de toute manière pas eu la capacité financière d’y louer un espace.»

Clément Reber, codirecteur du Théâtre Waouw, accueille la nouvelle sereinement. «Nous nous y attendions. Nous n’aurions de toute manière pas eu la capacité financière d’y louer un espace. La perspective de faire cohabiter un théâtre avec des appartements n’est pas idéale non plus. Raisons pour lesquelles nous ne sommes finalement pas déçus. Nous explorons d’autres pistes afin de réinstaller le théâtre au centre-ville.»

En revanche, la nouvelle mouture ne convainc pas les premiers opposants, qui avaient lancé une pétition l’an passé. «J’ai une copie du dossier d’enquête et j’estime que la nouvelle version n’apporte aucune avancée positive par rapport à nos critiques initiales. Ni en termes de longueur ni en termes de hauteur des bâtiments. Le projet reste démesuré», déclare Jennifer Badoux. Selon elle, de nombreux riverains vont s’opposer à nouveau. «Certains disent même recourir en cas d’obtention du permis de construire, et jusqu’au Tribunal fédéral.» Déjà, des affiches fleurissent en ville. Elles portent la mention «Aigle voit rouge».

Garderie et logements

Après démolition des trois immeubles existants, le complexe immobilier à usage mixte, à cheval sur l’avenue du Chamossaire et le chemin des Payernettes, comprendra deux nouveaux bâtiments. Le bâtiment principal sera édifié sur huit niveaux et abritera 55 appartements: 1 studio, 21 deux-pièces, 24 trois-pièces et 9 quatre-pièces. Quelques échoppes seront aussi disponibles au rez-de-chaussée, pour des artisans. «Mais aussi une garderie, côté chemin des Payernettes», précise Nicolas Rouge. La construction sera surmontée de panneaux solaires photovoltaïques.

Le second bâtiment est une villa qui comporte deux grands appartements, de 160 m2 chacun. L’ensemble des 57 logements est dévolu à la location. Les deux édifices seront pourvus de jardins. Un parking souterrain de 47 places, ainsi que deux couverts et 12 cases en extérieur sont également projetés. «Quelques bornes de rechargement pour voitures électriques seront installées, de même que des dizaines de places pour vélos», indique Nicolas Rouge. Le coût du projet est de quelque 20 millions de francs. «Les travaux dureront de dix-huit à vingt-quatre mois», conclut le promoteur. La nouvelle mouture du projet est actuellement soumise à enquête publique. Le dossier complet peut être consulté au Bureau technique de la Commune d’Aigle jusqu’au 15 sep­tembre. (24 heures)

Créé: 28.08.2016, 17h58

Articles en relation

Le théâtre Waouw est prêt à entamer sa 3e vie

Aigle La salle aiglonne a été rebâtie en zone industrielle. Visite du chantier, à quelques jours du premier spectacle. Plus...

Le Théâtre WAOUW refera ses valises en janvier

Culture L’ancien ciné aiglon sera rasé. La scène qu’il abrite ira s’installer en janvier, et pour au moins 18 mois, dans la zone industrielle. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.