Rincé en 2014, le Jumping de Villars reprend son élan

HippismeLa météo de l’été dernier a terni l’image du concours. Qui doit reconquérir les cavaliers.

Après l’annulation du concours national l’an dernier, la manifestation entame une édition décisive dès demain.

Après l’annulation du concours national l’an dernier, la manifestation entame une édition décisive dès demain. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La chaleur de ce mardi contraste avec la pluie qui s’est acharnée l’été dernier sur le Jumping de Villars-Gryon. Conséquence de cette météo morose: quatre jours de compétition annulés en 2014 et un gros coup porté à l’image de l’événement. «Les cavaliers restent sur cette mauvaise expé­rience, c’est humain», observe Michel Darioly, directeur technique.

La 5e édition du concours, à suivre dès demain, veut leur faire oublier la pluie. Le montant des prix offerts aux vainqueurs des épreuves a doublé. Le meilleur cavalier se verra en outre confier une voiture pour une année. Son dauphin gagnera cinq nuits dans un cinq-étoiles villardou. Le calendrier fait également bien les choses: en l’absence de manifestations sur la place jouxtant la station de départ de la télécabine du Roc-d’Orsay, les organisateurs ont pu préparer la piste il y a une dizaine de jours. «L’an dernier, nous n’avions pu nous installer que le lundi précédant le con­cours, poursuit Michel Darioly. Or il faut un peu de temps pour que la piste se tasse.» «Une année charnière»

«Le programme est riche, il y en aura pour tous les goûts (voir ci-contre). La fête sera magnifique», promet le directeur. Il faudra qu’elle le soit: le Jumping entame «une année charnière». L’aide conséquente accordée par l’Etat pour les cinq premières éditions n’alimentera plus les caisses du comité dès 2016. «Cela représentait 110'000 francs en moyen­ne par an. Nous avons encore des réserves, mais, sans ce montant, elles fondront comme neige au soleil.»

Alors que Michel Darioly doit refuser des cavaliers en raison du succès du concours qu’il organise à Verbier, le Valaisan peine à garnir le paddock villardou. «Par rapport aux premières éditions, nous avons perdu 20% à 30% de participants. Il en faudrait 400 pour que la manifestation tourne à plein régime, 250 sont inscrits cette année.»

Avec 18 années au compteur, le Jumping de Verbier a acquis une aura qui fait encore défaut à Villars. Cela se ressent aussi sur les recettes liées au sponsoring. «La région est durement touchée par le franc fort et la Lex Weber. Il est très difficile d’inciter les sponsors à investir ici, note le directeur. Et il manque dans le canton de Vaud cette culture du soutien aux manifestations qui existe en Valais. A Verbier, on enregistre une baisse de 10% du sponsoring. A Villars, elle est de 25%.»

Rendez-vous indispensable
Les motifs d’inquiétude ne manquent donc pas pour les organisateurs du Jumping de Villars-Gryon. «Le tourisme change, les stations ont besoin de grands événements pour attirer du monde en été, insiste Michel Darioly. Si l’on veut que ce concours survive à la disparition de l’aide cantonale, il faut réfléchir à des solutions. La Commune de Bagnes injecte 330'000 francs et le Fonds du sport valaisan 72'000 par an à Verbier. A Villars, la Commune d’Ollon met 120'000 francs et le Fonds du sport vaudois 10'000.»

Pour Jean-Christophe Lack, municipal en charge du Tourisme à Ollon, la disparition du Jumping serait dommageable: «Cette manifestation donne une belle image de Villars et attire 18'000 personnes sur dix jours. Il nous faut un événement de cette ampleur pour ouvrir la saison estivale.» (24 heures)

Créé: 07.07.2015, 18h40

Programme

Les épreuves

Du 9 au 19 juillet, 47 épreuves attendent
les cavaliers lors du Jumping de?Villars-Gryon.

Spectaculaire, celle des «six barres» aura lieu ce?vendredi et le samedi 18 à?19?h. Le concours national se?déroulera du 9 au 12.

Les animations


Démonstrations d’attelage et de dressage, grand quadrille, poney savant, concours de golf, concerts et?balades en calèche sont organisés en marge du?concours.

jumping-villarsgryon.com

Articles en relation

Pour asseoir son succès, le Jumping compte sur l'engagement régional

Villars-sur-Ollon Afin que la manifestation s'implante dans le Chablais, le Jumping s'associe la Société hippique régionale et favorise les commerçants locaux Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 21 mars 2019.
(Image: Bénédicte ) Plus...