Un conducteur interpellé sur l'autoroute A9 avec un fort taux d’alcoolémie

TraficUn véhicule qui zigzaguait sur l’autoroute A9 en direction du Valais a été intercepté à St-Triphon. Le permis du chauffeur fortement alcoolisé lui a été retiré et son véhicule saisi.

L'A9 en direction du Valais.

L'A9 en direction du Valais. Image: Chantal_Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La police cantonale signale que ce mardi vers 14h20, une automobiliste a fait appel au 117 pour signaler le comportement dangereux d’un véhicule circulant sur l'autoroute A9 en direction du Valais. Selon cette information, ce véhicule zigzaguait sur toute la largeur de la chaussée, manquant à plusieurs reprises de heurter les autres usagers. Renseignée sur la progression du contrevenant, une patrouille de gendarmerie a pu l’interpeller à sa sortie de l'autoroute, à la hauteur de St-Triphon.

Son conducteur sentait fortement l'alcool et avait de la peine à articuler. Soumis à l'éthylotest, ce dernier a révélé un taux nettement supérieur à la limite autorisée. Le conducteur a ensuite été dirigé vers les locaux de la gendarmerie à Rennaz pour la suite de la procédure. L'éthylomètre a révélé un taux de 1.33 mg/l. Le permis du contrevenant lui a été retiré sur le champ. Renseignée, la procureure de service a également fait saisir le véhicule. (24 heures)

Créé: 26.06.2018, 14h47

Articles en relation

L'autoroute A1 bloquée à cause d'un accident de camion

Trafic Le tronçon entre Gland et Rolle, en direction de Lausanne, est fermé suite au renversement d'un camion. Une déviation est en place jusqu'à 19h. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.