Un des derniers rescapés du feu de 1800 sera bradé

Château-d’Œx L’ancien café Au Montagnard mais aussi l’ex-hôtel-restaurant L’Ermitage seront vendus en juillet aux enchères.

Le bâtiment a été construit en 1705. Il a survécu au terrible incendie de 1800 qui a dévasté le coeur du bourg.

Le bâtiment a été construit en 1705. Il a survécu au terrible incendie de 1800 qui a dévasté le coeur du bourg. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Fermé depuis deux ans et demi, le Café-Restaurant Au Montagnard, dans la Grand-Rue de Château-d’Œx, sera mis aux enchères le 5 juillet, à Vevey, par l’Office des faillites. Ermipré, la société qui le possède, est en liquidation.

C’est donc une page d’histoire qui se tourne dans la cité favotaise, puisque la belle bâtisse en bois construite en 1705 est la dernière rescapée de l’incendie qui, dans la nuit du 27 au 28 juillet 1800, a ravagé le bourg. En moins de deux heures, 42 maisons, des étables, des greniers, des granges, des boutiques s’évanouissent dans les flammes en ce milieu d’été. Lors de ce troisième sinistre d’importance après ceux de 1664 et de 1741, le feu balaie aussi la colline du temple toute proche et abat le clocher. Finalement, seuls trois édifices restent debout, dont la maison Klingert, aujourd’hui le chalet Au Montagnard.

Affaires commerciales depuis des décennies

L’établissement de deux niveaux, qui fut par le passé restaurant et commerce, avait été transformé de nouveau en restaurant en 1999 par son propriétaire, Serge Boillat, sur les plans de l’architecte Christian Sieber. «Je l’ai exploité jusqu’en 2007, avant de le vendre. J’ai voulu ensuite le racheter, mais les banques ne m’ont pas suivi», indique Serge Boillat.

À Château-d’Œx, nul ne sait ou ne veut dire pourquoi cet emblème d’un peu plus de 100 m2 finira sous le marteau du commissaire-priseur. On ne connaît pour l’heure ni les créanciers qui ont demandé la vente forcée ni l’état des charges. L’Office des faillites communiquera ultérieurement. Toujours est-il que le 5 juillet, Au Montagnard changera de mains. Après rapport d’expertise, l’Office des faillites estime sa valeur à 950'000 francs.

L'Hôtel-Restaurant L'Ermitage cherche un nouvel acquéreur

Le même jour, un autre bien de la société en liquidation sera aussi mis à l’encan. Il s’agit de l’Hôtel-Restaurant L’Ermitage, établissement trois étoiles de 16 chambres construit dans les années 70, dont la porte est close depuis deux ans. Situé à proximité de l’aire de décollage des ballons, il a changé maintes fois de propriétaires et de gérants. Laissé à l’abandon, il vaut 2,5 millions de francs selon l’estimation de l’office.

«Il est vraiment dommage pour notre commune et son attractivité touristique que de tels biens liés à l’hôtellerie et à la restauration partent aux enchères», souligne Éric Grandjean. Le syndic favotais espère toutefois «que des repreneurs puissent rouvrir ces établissements le plus rapidement possible».


Sources
«Château-d’Œx, 1000 ans d’histoire suisse», David Birmingham
«Journal du Pays-d’Enhaut», Pierre Morier-Genoud, juillet 2000
Lire aussi: Archives 2012: 1800: Château-d’Œx brûle (24 heures)

Créé: 22.05.2019, 17h20

Articles en relation

Le 11e commandement du Buffet de la Gare

L’Esprit des pintes A Château-d'Oex, l'établissement ouvert en 1904 est connu pour ses apéros conviviaux et ses mets de tradition. Plus...

A Château-d'Oex, une issue s’esquisse pour sauver la salle du Zénith

Spectacle Les autorités reviennent sur leur intention de céder l’unique salle de spectacle du Pays-d’Enhaut à Landi. Plus...

1800: Château-d’Œx brûle

250 ans dans la vie des Vaudois Dans la nuit du 27 au 28 juillet, le bourg est détruit pour la 3e fois Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.