Un livre rend hommage aux bateliers du Léman

Histoire Troisième volet d’un triptyque, Des hommes et des barques évoque ceux qui, jadis, sillonnaient le lac à bord d'embarcations à voiles latines.

La couverture du livre, une toile de Jean Daniel Ihly (1854-1910) intitulée

La couverture du livre, une toile de Jean Daniel Ihly (1854-1910) intitulée "Le départ". Image: Musée du Chablais de Thonon

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Saint-Gingolph, rares sont ceux qui ne le saluent pas quand ils le croisent dans la rue ou au bistrot. Et encore plus rares sont ceux qui ignorent le béguin de Pierre Duchoud pour les barques à voiles latines du Léman. Après voir tenu longtemps la barre d’un commerce de chocolats-tabac dans le village, le jovial moustachu se consacre désormais pleinement à sa passion dévorante: l’histoire locale en général, et les voiles latines en particulier. Au fil des ans, il a réuni plusieurs milliers de cartes postales sur le sujet.

Une impressionnante collection mise en scène dans deux livres, Le temps des barques et Le pays des barques. Troisième volet de ce triptyque, Des hommes et des barques vient de sortir de presse. Pierre Duchoud y rappelle le rôle crucial du chantier naval de Saint-Gingolph pour l’économie du village au XIXe et au début du XXe siècle. «Les barques construites ici se rendaient surtout à Genève et charriaient surtout du bois», explique Pierre-Marie Amiguet, ami de l’auteur et président de l’association des Amis de la Cochère.

Jusqu’en 1900, on comptait jusqu’à une cinquantaine de grandes barques dans la région, sur lesquelles montaient entre trois et quatre bateliers. La concurrence du rail et la Première Guerre mondiale sonnèrent le glas des embarcations, souvent laissées à l’abandon. «Seule la Vaudoise et la Neptune ont survécu grâce à des travaux de réparation et d’entretien. Les quatre autres barques à voiles latines que nous connaissons, soit la Savoie, la Demoiselle, la Liberté et l’Aurore sont toutes des répliques», rappelle Pierre Duchoud. (24 heures)

Créé: 22.01.2015, 18h43

Articles en relation

Les voiles latines paradent à Morges

Léman A l'occasion de la deuxième édition des Voiles latines, le Vieux-Port de Morges accueille ce week-end parmi les plus belles barques traditionnelles voguant encore sur le Léman. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...