Un marché aux plantes fleurit dans le Chablais

OllonLe cadre idyllique de l’Abbaye de Salaz à Ollon accueille ce week-end une manifestation destinée aux curieux de botanique

 Les Bucoliques, grand marché aux plantes, complété par des conférences et des ateliers, est organisé pour la deuxième année consécutive.

Les Bucoliques, grand marché aux plantes, complété par des conférences et des ateliers, est organisé pour la deuxième année consécutive.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Qu’ils soient du dimanche ou de tous les jours, en herbe ou confirmés, les jardiniers devraient combler leurs aspirations printanières ce week-end lors des Bucoliques du Chablais.

Ce grand marché aux plantes, complété par des conférences et des ateliers, est organisé pour la deuxième année consécutive, après avoir enregistré plus d’un millier d’entrées lors d’une première édition l’an dernier. L’initiative est issue d’un duo de passionnées, actives dans la décoration de jardins et désireuses de proposer une grande manifestation consacrée aux plantes, rendez-vous trop rare à leur goût.

«Nous mettons l’accent sur la présence de nombreux pépiniéristes et producteurs de plantes, chacun étant très pointu dans son domaine, explique la Montreusienne Martine Cardoso, coorganisatrice. Grâce à ces spécialistes, le public pourra prendre conseil pour savoir où planter quoi et quand, le tout dans un lieu magnifique, pour que ce marché soit agréable à visiter.» Roses, pivoines, plantes aromatiques, arbustes, vivaces, graminées ou plantes potagères, une dizaine de spécialistes seront présents pour proposer des plants en tout genre.

Autour de ces étals dédiés à la culture proprement dite, les organisatrices ont également invité ceux qui utilisent les plantes comme matière première, qu’il s’agisse de restauration, de préparations médicinales, cosmétiques ou encore d’artisanat.

Respect de la nature

Acquis à la cause verte, le tandem organisateur tient à faire partager sa sensibilité et propose deux conférences par jour et de nombreux ateliers pour tous les âges, allant d’activités avec ânes et poneys à la construction de murs en pierre sèche en passant par la distillation d’huiles essentielles ou encore la création d’un dallage en pierres naturelles avec joints végétalisés.

«Le but c’est que les gens ne viennent pas seulement pour acheter. C’est aussi un lieu où on peut faire ou apprendre quelque chose, souligne Martine Cardoso. Il est clair qu’on aimerait bien faire passer un message de respect de la nature, sans être sectaires. Conférences et ateliers peuvent amener cette dimension-là.»

(24 heures)

Créé: 22.04.2015, 10h55

Articles en relation

Les produits de beauté se mitonnent dans la cuisine

Beauté Véronique Desarzens propose des recettes beauté à base de fleurs, d’herbes et même d’épices. Plus...

La biodiversité nécessite des mesures plus musclées

Suisse Selon un rapport d'experts, la biodiversité continue à s'appauvrir en Suisse malgré les efforts entrepris pour conserver les plantes, animaux et habitats. Plus...

La perte de diversité des plantes responsable du déclin des abeilles

ENVIRONNEMENT Une étude affirme que le déclin des populations d'abeilles est lié à la raréfaction de plantes sur lesquelles ces insectes préfèrent butiner. Plus...

Infobox

Les Bucoliques du Chablais

Abbaye de Salaz, Ollon, samedi 25 et dimanche 26 avril de 9 h à 18 h, entrée 8 fr., gratuit jusqu’à 16 ans. Détails www.lesbucoliques.ch





Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...