Un projet de skatepark divise La Tour-de-Peilz

PolémiqueL’aménagement d’un «skate plaza» dernier cri au bord du lac suscite de vives réactions dans la commune.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis quelques semaines, la perspective de voir une aire de glisse de 450 m2 aménagée au cœur du Parc Roussy, le poumon vert de La Tour-de-Peilz, échauffe les esprits.

Au terme d’une longue gestation soutenue par les autorités, la quinzaine de jeunes adultes (18-26 ans) qui a planché sur le sujet a porté son dévolu sur un «skate plaza» dernier cri de 30 m sur 15 m, au bord du lac. «Son coût devrait avoisiner 600'000 francs», indique le municipal Olivier Wälchli.

Pas de grande rampe dévolue aux acrobaties aériennes dans ce projet, mais une série de modules que ses partisans annoncent discrets: «Le module le plus élevé mesurera 1,30 m et tout le site sera doté de matériaux phono absorbant pour limiter les nuisances sonores», détaille Matthieu Friedli, l’un des fers de lance du projet.

Sur le réseau social Facebook, les partisans du «skate plaza» sont plus de 1300 à militer pour sa création.

Des opposants montent au créneau

Les opposants au projet sont eux aussi nombreux: une pétition hostile au skatepark a déjà réuni plus de 700 signatures. «Le Parc Roussy est une zone de verdure emblématique, apprécié des familles, des boulistes ou des pique-niqueurs. Ce projet coupera littéralement le parc en deux. Il est hors de question de le saccager ainsi!» clame Anne Marie Arnaud.

Cheffe de file de la fronde, la bouillante conseillère communale socialiste évoque «l'émotion» générée par le projet dans les rues de la commune.

Les opposants au projet boéland plaident pour des installations communes avec Vevey. Leur voeu ne sera pas exaucé: dans la ville voisine, où la vieille rampe située au bout du quai Maria Belgia a été démontée pour des raisons de sécurité, on travaille aussi sur une nouvelle structure. «Nous souhaitons conserver un skatepark à Vevey. Notre projet sera complémentaire à celui de La Tour-de-Peilz», annonce la municipale Elina Leimgruber.

Un snake run, sorte de parcours aux circonvolutions tout en longueur, sera aménagé à la place de l’ancienne rampe. Son coût oscillera entre 250'000 et 300'000 francs. (24 heures)

Créé: 29.03.2014, 11h53

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.