Un temple rénové pour les 500 ans de la Réforme

La Tour-de-PeilzLa Municipalité demandera ce soir au Conseil un crédit d’étude de 282 000 fr. afin que l’édifice emblématique de la Ville retrouve son lustre d’ici à octobre 2017.

Au plan des investissements a été prévue une somme de <nobr>2,5 millions</nobr> pour la rénovation du temple Saint-Théodule (sur la photo à droite de la Maison de commune).

Au plan des investissements a été prévue une somme de 2,5 millions pour la rénovation du temple Saint-Théodule (sur la photo à droite de la Maison de commune). Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«C’est un édifice emblématique!» constate Taraneh Aminian, municipale de La Tour-de-Peilz. Le lieu en question est le temple Saint-Théodule, qui trône en plein centre: il sépare le bou rg ancien de la partie plus récente de la ville. Mais tous les Boélands, qui traversent forcément sous son porche pour rallier le bord du lac depuis la gare, ne savent pas qu’ils passent ainsi sous une ancienne porte de ville. Saint-Théodule a en effet été bâti au XIVe siècle (la première mention date de 1307) à partir du mur nord de l’enceinte de la ville. «Le temple est de plus en plus utilisé pour autre chose que des offices: concerts, récitals, etc. souligne Taraneh Aminian. Il joue son rôle de lieu de culte et de culture.»

«Redonner du lustre à l’édifice»

La dernière rénovation datant de 1961 et 2,5 millions étant prévu au plan des investissements pour la rénovation du temple, la Municipalité a fait procéder l’an dernier à un état des lieux du bâtiment. Résultats: «Plusieurs carences sont apparues, relate Taraneh Aminian, qui vont des balustrades des galeries, trop basses et donc dangereuses, à une nécessaire remise aux normes actuelles, notamment incendie.» Le chauffage électrique doit être remplacé, mal situé sous les bancs et trop coûteux. La toiture doit être refaite. Outre ces travaux, la Municipalité souhaite «procéder à une restauration légère pour redonner du lustre à l’édifice en vue de l’anniversaire des 500 ans de la Réforme, en octobre 2017.» Un crédit de 282 000 fr. est donc sollicité pour établir un devis détaillé.

Le délai pourra-t-il être tenu? «Pour autant que le Conseil accorde le crédit, l’objectif est atteignable, assure Yves Roulet, chef du Service des domaines et bâtiments. Il y a une série de petits travaux qui peuvent être différés au-delà d’octobre 2017, comme par exemple l’installation d’une boucle auditive.» «Mais les voies du Seigneur sont impénétrables», plaisante le syndic, Lyonel Kaufmann. (24 heures)

Créé: 10.05.2016, 20h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...