Une demande de suspension pourrait viser Michel Agnant et Jérôme Christen

VeveyLes différents partis se réunissent lundi soir. L’éventualité d’une telle démarche en vue du Conseil de jeudi semble acquise

Les bureaux de Michel Agnant (à dr.) et de Jérôme Christen (Vevey Libre) ont été perquisitionnés, selon plusieurs sources.

Les bureaux de Michel Agnant (à dr.) et de Jérôme Christen (Vevey Libre) ont été perquisitionnés, selon plusieurs sources. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Pour la brisolée, nous étions réunis par hasard pour cette fête sous la Grenette, samedi, lorsque nous avons reçu le push de «24 heures» qui nous annonçait les perquisitions auprès de Michel Agnant et de Jérôme Christen. C’est là que nous avons commencé à nous demander s’il fallait faire la même chose que pour Lionel Girardin, déjà suspendu.» Deux jours après, le chef du groupe PLR, Patrick Bertschy, s’est fait une conviction: oui, il est d’avis qu’il faut également demander de suspendre ces deux municipaux, sous le coup d’une enquête pénale pour violation du secret de fonction.

Les partis devraient décider de cette question ce lundi soir, dans leurs séances respectives de préparation du Conseil communal de jeudi, mais les premiers échos semblent démontrer que la demande de suspension est acquise. «On prépare une demande interpartis mais on ne sait pas encore qui portera le texte et qui le lira, estimait un élu de droite. Et plus il y aura de partis, mieux ce sera.»

Pierre Chiffelle, avocat de Michel Agnant dans cette procédure, s’agace: «Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt. Il s’agit d’un écran de fumée. On cherche à faire porter le chapeau à deux élus. Ce qu’ils ont transmis à la Commission de gestion ne l’a été que pour des questions d’intérêt public. Dès lors, dans un tel cas, le droit prévoit une clause disculpatoire.» Selon Pierre Chiffelle, qui s’est également exprimé sur les réseaux sociaux sur cette affaire, «la gravité des motifs (pour autant qu’ils existent)» des actes commis par Michel Agnant et Jérôme Christen «n’a cependant strictement rien à voir avec ceux qui font l’objet de l’enquête pénale contre Girardin», prévenu de gestion déloyale et gestion déloyale d’intérêts publics: Michel Agnant et Jérôme Christen «ont, eux, agi sans aucun intérêt personnel, ni financier, dans ce qu’ils considèrent comme étant l’intérêt public à dénoncer un dysfonctionnement et un conflit d’intérêts». «Nous n’avons pas nui aux intérêts de la ville, au contraire!» souligne Jérôme Christen.

«Le début de l’anarchie» Patrick Bertschy n’est pas de cet avis: «Ces fuites à répétition perturbent le fonctionnement de la Municipalité et de l’administration, donc c’est tout aussi grave que l’affaire Girardin. À peine sort-on d’une commission que les décisions sont déjà sur les réseaux sociaux.» Faut-il réellement mettre sur le même plan ces événements que la gestion déloyale d’argent public, de surcroît destiné à des personnes dans le besoin? «Je ne veux pas rentrer dans la gradation des délits, répond Patrick Bertschy. Pour moi il n’y a pas de raison de faire deux poids deux mesures. Si on ne respecte pas notre Constitution, c’est le début de l’anarchie. Il y a moins de conflits dans les Exécutifs où les élus respectent les règles.»

«Les actes commis par Lionel Girardin l’étaient en dehors de son activité politique alors que les éventuelles violations du secret de fonction le sont dans le travail politique, appuie le conseiller communal Bastien Schobinger (UDC). Ces querelles intestines sont pénibles et nuisent à la ville. Ils devraient prendre leurs responsabilités.» Si Bastien Schobinger se refuse à appeler à une démission en bloc des quatre municipaux veveysans, Patrick Bertschy, lui, n’hésite pas, qui l’a déjà appelé de ses vœux par deux fois devant le Conseil communal.

Mais pourquoi cet élu, qui a pourtant répété la présomption d’innocence pour Lionel Girardin, paraît persuadé de la culpabilité de Michel Agnant et de Jérôme Christen? «Il n’y a que six personnes à la fois lors des séances de Municipalité, neuf en tout en comptant les remplaçants. Je ne vois pas qui d’autre.» Jérôme Christen, serein: «Nous sommes assez à l’aise sur les documents que nous avons transmis (lire ci-contre). Si cela a permis de dévoiler des dysfonctionnements, je veux bien être accusé de violation du secret de fonction.»

Si les deux tiers du Conseil communal décident de demander la suspension, le Conseil d’Etat osera-t-il laisser une Municipalité avec seulement deux des cinq élus initiaux? «Le Conseil d’Etat ne se prononce pas sur une affaire qui reste à juger», répond le Canton. En coulisses, on constate: «Ne remplacer qu’un seul élu suspendu est suffisant institutionnellement, comme à Bassins, où ils fonctionnent à trois. Mais Vevey est plus complexe à gérer et va faire face à des échéances importantes, comme la Fête des Vignerons.»

Selon la loi le Conseil d’État «peut» (et non «doit») prononcer la suspension s’il en est requis. «C’est dire que l’on peut déjà parier sur la sagesse du gouvernement», présage Pierre Chiffelle. (24 heures)

Créé: 08.10.2018, 18h30

Articles en relation

Deux municipaux veveysans interrogés par la police

Vevey Des perquisitions ont été menées contre les élus Vevey Libre Michel Agnant et Jérôme Christen Plus...

Deux élus de plus placés sous enquête

Vevey Mis en cause pour violation du secret de fonction, Jérôme Christen et Michel Agnant ont été perquisitionnés. Plus...

Le président de la Coges risque 3 ans de prison

Affaire Girardin Gilles Perfetta est sous le coup d’une enquête administrative. A Vevey, son parti et d’autres élus montent au créneau pour le défendre. Plus...

Le salaire de Girardin sera-t-il suspendu?

Vevey Les élus trancheront la question de sa rétribution. D'ici-là, le tribunal a refusé que le municipal revienne siéger tout de suite. Plus...

Des démarches juridiques diverses fusent à Vevey

Politique Suite au recours de deux municipaux, une communication a été retirée des débats du Conseil Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.