Une nouvelle station d'épuration verra le jour dans les 5 ans

ChablaisAigle, Ollon, Leysin, Yvorne et Corbeyrier se rassemblent autour d'un projet commun devisé à 48,1 millions de francs.

Patrick Turrian (Ollon), Florence Dapples (Canton), Grégory Devaud (Aigle), Robert Nicolier (Corbeyrier),Jean-Marc Udriot (Leysin) et Eric Minod (Yvorne).

Patrick Turrian (Ollon), Florence Dapples (Canton), Grégory Devaud (Aigle), Robert Nicolier (Corbeyrier),Jean-Marc Udriot (Leysin) et Eric Minod (Yvorne). Image: Christophe Boillat

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les Municipalités d'Aigle, Ollon, Leysin, Yvorne et Corbeyrier ont signé lundi une convention qui fixe le cadre des démarches techniques, juridiques et financières qui entourent la future régionalisation de l’épuration.

Une future step (station d'épuration) commune verra le jour dans les cinq ans au maximum, pour un montant de 48,1 millions de francs. Actuellement, quatre stations construites dans les années soixante et septante couvrent les cinq communes: à Aigle, Ollon, Leysin et Yvorne (qui englobe aussi Corbeyrier).

La nouvelle structure prendra place sur celle actuelle d'Aigle. Elle couvrira les besoins des 24'000 habitants actuels, plus ceux de l'industrie, de l'artisanat, du commerce, présents sur le territoire des cinq communes.

Le projet permettra de réaliser à terme des économies d'échelle au niveau des frais d'investissement et d'exploitation. «Ce qui est en parfaite adéquation avec l'approche cantonale. Il vaut mieux construire de nouvelles step que de tenter d'en retaper des obsolètes», souligne Florence Dapples, cheffe de la division Protection des eaux au Canton.

Surtout, la future step régionale, conformément aux nouvelles exigences légales, pourra stopper les micropolluants et l'azote. «La qualité des eaux rejetées dans les cours d'eau et lacs en sera nettement améliorée», poursuit Grégory Devaud.

Encore 159 step dans le canton

«Cela fait dix ans que nous planchons sur le sujet avec diverses communes, y compris valaisannes. Nous nous sommes finalement positionnés à cinq», annonce Grégory Devaud, municipal aiglon et président du Comité de pilotage de la future step unique. Des crédits à hauteur de 660'000 francs vont être demandés cet automne à chaque organe délibérant concerné pour les premières études. Pour Aigle, qui votera le 26 octobre, la somme atteindra environ la moitié de l'enveloppe totale.

Confédération et Canton de Vaud subventionneront une partie des installations futures et des raccordements. Entre 14 et 16 millions de francs. Le solde sera à la charge des communes.

Le canton compte encore 159 step sur son territoire. 16 projets de structures régionales et modernes sont dans les tuyaux. «A l'issue de ce processus qui coûtera 1,2 milliard au canton sur 20 ans, 90% de la population sera couverte», conclut Florence Dapples.

(24 heures)

Créé: 21.08.2017, 15h23

Articles en relation

Le grand renouvellement des steps vaudoises a commencé

Epuration En versant une subvention, l’Etat fait un premier pas dans la lutte contre les micropolluants. Au total, 200 millions pourraient être débloqués ces vingt prochaines années. Plus...

La step de Payerne coûtera beaucoup moins cher

Broye La step régionale qui remplacera huit stations d’épuration ne coûtera que 58 millions, soit 17 millions de moins que prévu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le géant de l'or noir basé à Genève se fournit auprès d'une entreprise dont les droits de forage ont été obtenus par un homme, aujourd'hui sous enquête pour corruption.
(Image: Bénédicte) Plus...