Une taxe de séjour communale pour rénover le 2m2c

TourismePonctionner une deuxième fois les nuitées hôtelières à Montreux: l’idée doit permettre de couvrir le tiers de la note, estimée à 75 millions.

Le 2m2c de Montreux soit subir des rénovations pour 75 millions. Le tiers pourrait être financé par une nouvelle taxe de séjour communale.

Le 2m2c de Montreux soit subir des rénovations pour 75 millions. Le tiers pourrait être financé par une nouvelle taxe de séjour communale. Image: CHANTAL DERVEY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Taxer une seconde fois les touristes qui fréquentent les lieux d’hébergement montreusiens dans le but de financer la rénovation à 75 millions du 2m2c, anciennement Centre de Congrès. C’est, en substance, ce que proposera la Municipalité ce mercredi 6 septembre au Conseil communal pour limiter la participation de la Ville – et donc de ses contribuables.

La nouvelle taxe viendrait s’ajouter à celle, intercommunale, déjà perçue conjointement avec les autres communes de la Riviera (1 à 5 francs par nuitée, selon le nombre d’étoiles de l’établissement). Mais «force est de constater que cette dernière est devenue insuffisante pour couvrir les besoins de Montreux, dont les équipements d’accueil sont parfois vétustes», constate la Municipalité.

A ce stade, le financement des travaux est prévu en trois parts: un tiers pour la Commune, un tiers pour les partenaires (communes de la Riviera, Canton, etc.) et le dernier, justement, par le biais d’une nouvelle taxe de séjour. Pour rappel, les travaux sont rendus nécessaires en premier lieu par une mise en conformité avec de nouvelles normes de sécurité et antisismiques.

Amortis en 25 ans
La taxe de séjour communale serait fixe et indépendante du standing du lieu d’hébergement. La Municipalité aurait autorité pour en déterminer le montant, mais jusqu’à un maximum de 3 francs par nuitée. «L’idée est de couvrir par ce biais le tiers de la facture, soit grosso modo 25 millions, explique le syndic PLR Laurent Wehrli. Nos calculs ont été faits sur la base d’un amortissement sur 25 ans, ce qui équivaut à un million par an.»

Le Conseil communal aura le dernier mot lors de sa séance d’octobre. C’est d’ailleurs l’assemblée délibérante qui, au moment d’accepter à une très large majorité un crédit d’études de 3 millions de francs pour finaliser le projet de rénovation du 2m2c le 22 mars dernier, avait enjoint la Municipalité à préciser ses vues sur ce financement.

L’Exécutif se dit confiant, d’autant que le projet a été approuvé par les milieux touristiques, soit l’Office du tourisme et la Société des hôteliers Montreux-Vevey (SHMV). Une validation qui s’est faite naturellement, confirme Estelle Mayer, présidente de la SHMV: «C’est tout dans notre intérêt d’avoir un Centre de Congrès le plus compétitif possible». (24 heures)

Créé: 01.09.2017, 16h49

Articles en relation

La taxe de séjour, c'est aussi pour les locations via Airbnb

Vaud Sur la Riviera, les autorités remettent à l’ordre ceux qui louent leur maison en catimini. Ailleurs, on observe. Plus...

Vers une taxe de séjour unique pour le Nord vaudois

Hôtellerie Alors que le montant prélevé pour chaque nuitée dans un hôtel de la région varie de 1,80 fr. à 3 fr. selon la localité, une harmonisation est étudiée. Plus...

Trois sésames au lieu d’un entre Lausanne, Lavaux et Montreux

Tourisme Lavaux lance la 2e mouture de sa carte de transports pour les touristes, alors que ses deux voisins en offrent déjà une. L’objectif: unifier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le géant de l'or noir basé à Genève se fournit auprès d'une entreprise dont les droits de forage ont été obtenus par un homme, aujourd'hui sous enquête pour corruption.
(Image: Bénédicte) Plus...