Vevey repart à la conquête de son collège

EcolesRecalé par la justice en 2016, le projet de Gilamont a été précisé et sera à l’enquête une seconde fois dès ce vendredi.

Dans le prolongement des terrains de football, le collège à toit végétalisé veut s'inscrire dans son quartier et dans sa ville, avec une aula, une bibliotèhque et une salle de gym accessibles au public. L'avenue des Crosets (qui longe l'école à droite sur la photo) passera en zone 30 et sera arborisée, de même que le préau situé côté nord.

Dans le prolongement des terrains de football, le collège à toit végétalisé veut s'inscrire dans son quartier et dans sa ville, avec une aula, une bibliotèhque et une salle de gym accessibles au public. L'avenue des Crosets (qui longe l'école à droite sur la photo) passera en zone 30 et sera arborisée, de même que le préau situé côté nord. Image: LDD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Ville de Vevey présente ce vendredi la nouvelle version de son collège de Gilamont par voie de mise à l’enquête jusqu’au 6 août. L’édifice, prévu en lieu et place du terrain d’athlétisme de Copet III, dans le prolongement des terrains de football, doit accueillir 800 élèves et une centaine d’enseignants. Devisé à 60 millions, il doit permettre de soulager les établissements actuels arrivés à saturation.

Davantage que «nouvelle», la seconde variante est plus complète. Le premier projet avait été jugé insuffisant sur plusieurs points en 2016 par un juge de la Cour de droit administratif et public (CDAP), saisi des recours de riverains du site, sur commune de Corsier. La Municipalité n'entend pas modifier son concept, mais juge suffisant d'apporter des éléments de réponse en termes de sécurité contre les crues, stationnement et aménagements extérieurs. Les opposants (quelques propriétaires et 140 locataires constitués en association) sont déjà prêts à retourner devant la justice. Tour d’horizon des points chauds.

Pas de changement pour le bâtiment

L’Exécutif veveysan propose un bâtiment à l’identique sur ses trois niveaux au-dessus du rez. Son emprise au sol est de 4200 m2 (une grosse moitié de terrain de football) et il culminera à 18 m, «soit un des plus bas du quartier», selon Claude Lehrian, chef de la Direction de l’architecture, des infrastructures et de l’énergie à Vevey. Soixante salles sont prévues dans les étages. La «couronne» du rez-de-chaussée, ouverte au public, réunira le restaurant scolaire, une aula de 280 places pour des séminaires et conférences, et la bibliothèque scolaire – annexe de la bibliothèque municipale. Depuis le rez, la vue sera plongeante sur la salle de gym triple, elle aussi à disposition des sociétés locales et de manifestations. Deux niveaux sont situés au-dessus du niveau de la Veveyse et un en-dessous.

Y a-t-il danger de crue?

Une salle de gym sous le niveau du cours d’eau? Impensable! pour certains riverains. Le juge de la CDAP avait penché en leur faveur, considérant que tous les scénarios de crue n’avaient pas été envisagés. «Nous avons donc réalisé de nouvelles simulations de probabilité très faible avec un temps de retour estimé au-delà de 1000 ans, reprend Claude Lehrian. En termes de calcul de risques, on n’a jamais fait une étude aussi poussée, au dire même du Canton.» La crue record de 2015 avait fait enregistrer un débit de 162 m3 par seconde sans aucun dégât à la clé. Le scénario le plus catastrophiste équivaudrait à 730 m3/seconde et se traduirait «par un mince filet d’eau le long du bâtiment», évacué par la configuration du préau. «On peut dire que la sécurité des élèves dans le bâtiment est totalement garantie», conclut Claude Lehrian. Une station de veille des débits sera mise en place avec déclenchement d’une alerte sonore à l’école.

«Nouvelle centralité au nord»

Le nouveau collège et ses aménagement extérieurs doivent offrir «une nouvelle centralité pour le nord de la ville», demande exprimée du reste par des habitants consultés en 2013. Le préau de 4500 m2, soit l’équivalent de la place Robin, fera office de lieu de rencontre. L’avenue des Crosets passera en zone 30, disposera de trottoirs élargis et végétalisés (80 arbres plantés). Le stationnement y sera totalement repensé (lire ci-dessous). Le financement de ces réaménagements doit encore obtenir l’aval du Conseil communal. Enfin, une passerelle permettra d’accéder au collège depuis l’avenue de Gilamont, à la hauteur de l’arrêt de bus.

Places de parc en plus

Le stationnement est l’une des grosses pierres d’achoppement. Le projet communal propose de concentrer les places situées tout le long de l’avenue des Crosets à la hauteur du terrain de Copet II et au sud de Copet I. Le gain total sera de 20 places (de 95 à 115). «Aujourd’hui, la capacité des places est utilisée à 75% en moyenne en journée, précise Claude Lehrian. En terme de trafic, on parle de 200 à 250 véhicules en plus par jour liés au collège dans le quartier, sur un flux actuel de 3000 véhicules-jour, ce qui est parfaitement absorbable».

Deux marges de manœuvre sont prévues lors de gros événements le soir et le week-end, notamment les matchs de foot. La première est de 90 places: 20 places aux abords de l’école, 30 sur la parcelle du collège des Crosets, 20 à la paroisse Saint-Jean, 10 à la route de l’Esplanade (avec accord de Corsier) et 10 à la rue de Fribourg. Pour les situations vraiment exceptionnelles, 210 places seront à disposition à La Veyre (aux abords du rond-point de Getaz Miauton), avec retour en ville par bus ou navette.

Recours garantis

L’entier du projet a été présenté aux riverains du site le mardi 27 juin. Si la présentation a ravi une partie de l’assemblée, les opposants n’entendent pas en rester là. «Aucune de nos demandes n’a été entendue, lance, Christian Reymond, l’un des mécontents. Vingt places de stationnement supplémentaires, c’est largement insuffisant. La Municipalité a beau inciter à la mobilité douce, plus de cent personnes qui se rendent pour travailler au collège, cela génère du trafic! On va repartir au combat.»

«Quand ils auront fini le collège, ils n'auront plus d'argent pour les aménagements extérieurs compte tenu des finances de Vevey! estime Pierre Zuchuat, président de l'Association des amis de Copet. Et ce n'est pas une petite alarme qui va régler le problème de la crue.»

Les autorités sont d'ores et déjà préparées à un règlement en justice. «Sans recours, nous pourrions espérer une rentrée dans le bâtiment en août 2020. A chaque étape judiciaire (CDAP et Tribunal fédéral), il faudra compter une année de délai supplémentaire, avertit Claude Lehrian. Une perspective qui ne réjouit pas la syndique Elina Leimgruber: «Pour les travaux de rénovation prévus dans d'autres collèges, nous avons d’ores et déjà envisagé des pavillons scolaires ces prochaines années. Mais chaque année qui passe est la garantie de coûts supplémentaires.»

(24 heures)

Créé: 06.07.2017, 10h10

Articles en relation

560 élèves veveysans iront en cours dans des pavillons de 2018 à 2020

Ecoles Au vu du déficit de place annoncé, la Ville ne peut plus attendre le futur collège de Gilamont et est contrainte d’opter pour du provisoire. Plus...

Le collège menacerait la «paix sociale» du quartier

Vevey Un collège à Gilamont remplacera le terrain de sport. Certains craignent l’oisiveté des jeunes. Les lieux sont pensés pour eux, objecte la Ville. Plus...

Vevey ne fera pas recours au TF pour son collège

Annonce La Ville réaffirme malgré tout vouloir réaliser son projet à 66 millions sur le site de Copet. Les opposants parlent d’obstination. Plus...

L’incertitude sur le futur collège de Vevey inquiète

Construction Suspendu à une décision de justice, l’avenir du futur établissement de Gilamont suscite l’inquiétude. Plus...

Ce scénario de crue géante qui inonderait Vevey

Dangers naturels Improbable mais possible, selon la justice. Mais quel est donc ce film catastrophe d’une Veveyse en furie qui contrecarre le projet de collège? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La caisse maladie demande aux thérapeutes de revoir leurs tarifs à la baisse «pour correspondre aux conditions du marché». Si tel n'est pas le cas, leurs prestations ne seront pas remboursées. Paru le 23 août.
Plus...