Vevey s’est découvert de nouvelles recettes fiscales

Budget 2014Afin de réduire le déficit de son projet de budget, la Ville a revu à la hausse ses rentrées d’impôts. Elle ne prévoit pas d’autres coupes.

Le syndic de Vevey, Laurent Ballif.

Le syndic de Vevey, Laurent Ballif. Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Les comptables sont par essence pessimistes, car ils adorent les bonnes surprises», sourit Laurent Ballif, syndic de Vevey. Contrainte de revoir son projet de budget 2014, blackboulé en décembre dernier par le Conseil communal, la Municipalité a présenté hier sa nouvelle copie qui fait passer le déficit présumé pour 2014 de 4,2 millions à 3,4 millions de francs. Par une réévaluation des recettes fiscales. Le nouveau projet de budget ne présente aucune coupe supplémentaire.

Projections erronées

C’est en réévaluant ses rentrées fiscales, en fonction des impôts facturés à fin novembre et des acomptes reçus à fin décembre, que la Municipalité parvient à réduire le déficit présumé de 821'500 francs et à augmenter sa marge d’autofinancement de 4,6 à 5,4 millions. Les impôts à la source ont ainsi été revus à la hausse de 300'000 francs, les droits de mutation de 200'000 francs et l’impôt sur les gains immobiliers de 300'000 francs.

La Municipalité invoque un fléchissement de la courbe des recettes fiscales en 2011 qui a conduit à une sous-évaluation des rentrées. «Or, à Vevey, la population augmente et le marché de l’immobilier ne s’est pas essoufflé, explique Laurent Ballif. Toutefois, les transactions immobilières tardent à apparaître dans nos comptes. Selon nos récents calculs, les prévisions fiscales du budget 2013 se voient ainsi dépassées de 2 millions, ce qui réduira d’autant le déficit de 5,6 millions que nous avions alors prévus.»

(24 heures)

Créé: 23.01.2014, 20h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 21 mars 2019.
(Image: Bénédicte ) Plus...