Viendront ou pas? Le manège des carrousels pour cet été à Vevey

DiscordeLa Ville prive les écoliers de billets. La date de la Fête ne convient pas aux forains, qui n’ont pourtant «pas dit leur dernier mot»

Pour la Fête des Écoles, les carrousels s’installent au bas de la place du Marché, non loin du manège ci-dessus, présent à l’année.

Pour la Fête des Écoles, les carrousels s’installent au bas de la place du Marché, non loin du manège ci-dessus, présent à l’année. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Pas de manèges pour la Fête des écoles à Vevey cette année?! C’est une mauvaise blague ou la saga continue?» s’insurge Suzanne. À l’image de la surprise de cette maman, l’incompréhension règne. Des dizaines de commentaires ont fleuri sur les réseaux sociaux depuis fin avril. «Vivement une Fête des écoles sans fête…» ou «On pourrait tester de ne pas faire Noël cette année», ironisent les internautes. «Et si on ne payait plus nos impôts?» «C’est honteux!»

Quadragénaire, Laurent résume: «Chaque année de mon enfance, je me suis réjoui durant trois cent soixante jours du retour des manèges pour la Fête des écoles. Je suis infiniment triste que nos enfants doivent y renoncer aujourd’hui. À Vevey, on a le sens des priorités», pointant les machines de fitness installées au bord du lac. La nouvelle a filtré via des écoliers, mis au courant par leurs enseignantes. Mais pas d’information officielle: «J’ai cru à une mauvaise blague et j’ai appelé l’école, qui a confirmé mais m’a dit d’écrire à la Ville, explique Suzanne. J’ai envoyé trois mails, et j’attends toujours…»

Décision budgétaire

L’explication est à chercher en décembre, au moment où le Conseil communal a voté le budget 2018. À l’époque, le municipal responsable, Lionel Girardin, a expliqué que des jetons pour les carrousels ne seraient plus distribués aux écoliers: «Cette suppression a pour objectif de requalifier la Fête des écoles et les activités qui vont avec. La distribution des jetons pour les forains prend un temps considérable […] Il n’y aura donc effectivement pas de carrousels à Vevey en 2018», annonçait-il alors. Plus récemment, il nous détaillait: «Ils sont bruyants et il n’y en avait pas pour tous les âges. Cela n’apparaît plus comme compatible avec ce que l’on attend du vivre ensemble. Il paraît important de se rapprocher de choses plus essentielles.»

Cheffe de la Direction de la jeunesse, de l’éducation, de la famille et des sports, Manon Fawer explique: «Depuis de nombreuses années, nous distribuions cinq jetons pour les carrousels à tous les enfants. Mais nous avons constaté qu’un tiers n’était pas utilisé. Nous n’en avons donc donné que trois en 2017, et aucun en 2018. Cela fait partie des mesures d’économie proposées par la Municipalité et votées par le Conseil communal. Une décision politique, impopulaire, mais qui vise à ce que chaque franc du contribuable aille au bon endroit.»

«C’est le pompon que ça touche les enfants! s’insurge Suzanne. Nous sommes dépités qu’ils en soient réduits à économiser sur ces jetons.» Manon Fawer relativise: «Les gens sont exigeants, mais ils doivent regarder tout ce qui se fait par ailleurs. Nous rénovons les écoles, nous disposons d’un bon système de garderies et d’UAPE et proposons de nombreuses prestations – salles de sport ouvertes l’hiver, camps, etc.»

Forains insoumis

Si Vevey semble ne pas vouloir des forains, ces derniers n’ont «pas dit leur dernier mot», comme le souligne Chantal Wetzel, présidente de l’Association foraine de Suisse romande. «Nous avons été contents qu’ils nous déplacent au bas de la place du Marché. Cependant beaucoup de choses sont spéciales à Vevey: certaines villes nous engagent pour la Fête des écoles, comme animations. D’autres nous paient un forfait. À Vevey, nous devons non seulement payer la location de nos emplacements, chère, mais aussi l’électricité, les nettoyages, etc. Nous ne leur faisions pourtant payer les jetons qu’ils offraient aux enfants que 80 centimes pièce. Il n’y a pas longtemps qu’ils sont passés à 1 fr.» Manon Fawer confirme des conditions «très généreuses» de la part des forains. L’absence de jetons aux écoliers ne décourage pas les forains, mais la date, si. «Vevey a avancé sa Fête des écoles d’une semaine. Nous leur avons expliqué que nous ne pouvons pas venir en même temps que les promotions genevoises. Nous allons écrire pour demander de venir à Vevey à la fin des cours.»

À propos de la date avancée, Fabien Descœudres, directeur du primaire à Vevey, explique: «À mon arrivée en 2015, il y avait si peu de monde qui participait qu’on était en droit de se demander si c’était encore une fête! Je l’ai avancée d’une semaine et ai mis en place un cortège. Beaucoup de parents nous félicitent et nous en remercient. Le pari est gagnant, car l’adhésion est beaucoup plus large! Vous m’apprenez que la date ne convient pas aux forains. Mon souhait est de réussir un jour à réunir tout le monde et que ça se passe bien.»

Pas l’an prochain: les carrousels seront absents à cause de la Fête des Vignerons. (24 heures)

Créé: 13.05.2018, 17h28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.