L'adieu aux arbres du parc Mon-Séjour à Aigle

VaudL'abattage de trois arbres menaçants s'est déroulé ce lundi. Les Verts de la région sont fâchés.

La coupe des arbres a débuté lundi matin. Les employés étaient assistés d'un hélicoptère.

La coupe des arbres a débuté lundi matin. Les employés étaient assistés d'un hélicoptère. Image: David Genillard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Municipalité d'Aigle a fait abattre deux faux cyprès et un cèdre sains mais jugés dangereux pour la sécurité ce lundi dans le parc Mon-Séjour en bordure de la rue de la Gare. «Sur cet axe, emprunté par les passants, les véhicules et le train, un des arbres menaçait clairement de s'effondrer. L’état des arbres était préoccupant en raison de leur hauteur et des chutes de branches sur la rue et le carrefour. Nous avons pris nos responsabilités en appliquant le principe de précaution», annonce le municipal Grégory Devaud. Le recours à un hélicoptère a été nécessaire lors de cet abattage qui a duré moins de trois heures.

L'avis de l’abattage de ces arbres a été communiqué via le pilier public en date du 1er octobre. Interpellée par des citoyens à ce sujet, la Municipalité dit avoir «bien pris la mesure de cette décision et encore examiné si des alternatives crédibles existaient, ce qui n’est pas le cas», explique-t-elle dans un communiqué.

Pétition et oppositions

Néanmoins, avant l'intervention de ce lundi, la décision avait suscité de réactions, notamment de la part des Verts du Chablais. Une pétition a été lancée. Ce lundi, au début de l'abattage, elle avait recueilli plus de 170 paraphes. «Nous ne l'avons pas reçue», déclare Grégory Devaud.

Deux oppositions personnelles ainsi qu’une opposition des Verts du Chablais ont également été envoyées en date des 28 et 29 novembre. «Elles nous sont parvenues hors délai», poursuit le municipal. Le délai d'opposition pour une décision au pilier public et/ou dans la Feuille des avis publics est de 20 jours - contrairement à ce que nous avions indiqué dans notre premier article faisant état de 30 jours, comme pour une mise à l'enquête publique.

Une future ouverture du parc au public

Dans un communiqué de presse, le Verts du Chablais «réclament l’entretien des arbres et l’aménagement du parc en espace ouvert au public.» Sur ce point, la Municipalité est plus ou moins sur la même longueur d'onde: «L’abattage de ces arbres concorde avec la vision de la future ouverture du parc au public. En effet, toute cette surface a été déterminée comme un poumon vert de la ville et sa valorisation est un objectif de la Commune. L’ouverture du parc apportera un élément arborisé indispensable aux réaménagements urbains en cours dans le périmètre.»

La Municipalité affirme encore que dans chaque cas d’abattage, des plantations de jeunes arbres viennent les compenser. Selon elle, «le bilan sur territoire aiglon reste positif, équivalant à deux arbres plantés pour un arbre coupé.»

Créé: 02.12.2019, 14h15

Articles en relation

A Aigle, des arbres menaçants doivent être sacrifiés

Sécurité L’abattage de conifères se fera à l’aide d’un hélicoptère. Le trafic des voitures et du train Aigle-Leysin seront interrompus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...