Agnant et Christen renoncent à faire recours

VeveyEn ne contestant pas la légère peine infligée par la justice, les deux élus veveysans mettent fin à la saga sur leur violation du secret de fonction.

Michel Agnant (à g.) et Jérôme Christen (à dr.)ne feront pas recours.(Photo: Laurent Gillieron)

Michel Agnant (à g.) et Jérôme Christen (à dr.)ne feront pas recours.(Photo: Laurent Gillieron)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Michel Agnant et Jérôme Christen renoncent à faire recours, «par souci de pacification et afin d'éviter des tensions institutionnelles supplémentaires». La peine symbolique, de 10 jours amendes (à 80 francs) avec sursis, leur avait été infligée par la justice pour avoir transmis à leur collaborateur, Christophe Privet, un procès-verbal de séance de Municipalité ainsi qu'un extrait.

L'information ressort d'un communiqué envoyé ce mardi matin par les deux municipaux veveysans: «Michel Agnant et Jérôme Christen estiment que leur honneur doit s’accommoder de cette condamnation symbolique. Ils souhaitent ainsi contribuer à clore sagement ce mauvais feuilleton, qui a été aussi pénible pour la communauté veveysanne que pour eux, et d’éviter les tumultes disproportionnés que serait susceptible de provoquer un nouveau jugement devant la Chambre pénale du Tribunal cantonal.»

La semaine dernière, le Conseil d'Etat avait de son côté décidé de renoncer à entamer une procédure de révocation à l'égard des deux élus: non seulement une telle demande était disproportionnée par rapport à la légèreté de leur peine; mais de plus, le Tribunal cantonal avait estimé en octobre qu'il n'y avait pas lieu de considérer rompu le lien de confiance entre les deux municipaux et les citoyens veveysans.

A noter que les élus ont publié ce mardi les considérants du jugement rendu le 13 novembre par la présidente du Tribunal de police de l'arrondissement de l'Est vaudois, Anne-Catherine Page.

Décisions «incohérentes» du camp adverse

Pour juger de la complexité de la situation, cette dernière n'a pas manqué de s'appuyer sur le rapport d'audit commandé par le Canton, duquel il ressort que Michel Agnant avait souffert de l'absence de services prévu et que, contre les deux Vevey Libre, le camp adverse avait pris des décisions «incohérentes» relatives à la gérance du parc immobilier de la Ville et aux affaires en lien avec la suspension de Lionel Girardin.

Pour rappel, elle a estimé que les deux élus n'auraient pas dû transmettre de PV à Christophe Privet, dans la mesure où ce document est confidentiel, peu importe son contenu, et que Christophe Privet n'est pas payé par la Ville. D'autre part, les deux municipaux auraient pu protéger leurs intérêts face au problème qu'ils rencontraient (le fait que leurs propos ne soient pas ou mal retranscrits dans les PV) par une autre voie qu'en révélant le contenu des deux PV en question.

Créé: 10.12.2019, 10h27

Articles en relation

Pas de révocation pour Agnant et Christen

Vevey Le Conseil d'État vaudois a décidé de ne pas révoquer les municipaux veveysans Michel Agnant et Jérôme Christen. Plus...

«La montagne a accouché d’une souris!»

Crise politique à Vevey Les municipaux sont reconnus coupables de violation du secret de fonction sur un seul point, blanchis sur les deux autres. Plus...

Les municipaux risquent une peine «symbolique»

Crise politique à Vevey Michel Agnant et Jérôme Christen ont mis en avant leurs conceptions des notions de confiance et de transparence. Le procureur demande 40 jours-amende avec sursis. Plus...

Les enjeux du procès Agnant-Christen

Crise politique à Vevey Les deux municipaux comparaissent au tribunal ce mardi. Tour d’horizon des griefs et des issues possibles. Plus...

Le retour choc des deux exilés de la Muni de Vevey

Vevey Le Tribunal cantonal désavoue le Conseil d’État en annulant la suspension des deux élus de Vevey Libre avec effet immédiat. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 29 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...