Passer au contenu principal

Aigle doit «geler» ses zones à bâtir. 500 propriétaires concernés

La Municipalité est obligée d’instaurer des zones réservées, qui rendent de fait des parcelles inconstructibles.

Une grande partie du centre urbain d'Aigle est désormais en zone réservée.
Une grande partie du centre urbain d'Aigle est désormais en zone réservée.
Chantal Dervey - Archives

La nouvelle est d’importance, Aigle est contrainte de redimensionner ses zones à bâtir. La Municipalité l’a annoncé récemment. Elle y est revenue mardi lors de la séance du Conseil communal. «À la suite de l’adoption de la LAT (ndlr: loi sur l’aménagement du territoire), puis de la mise en œuvre du plan directeur cantonal, nous avons d’abord été avertis que nous étions dans le tir. Or des décisions transmises récemment indiquent que notre capacité d’accueil est surdimensionnée», informe le municipal Grégory Devaud. Ces dernières années, les immeubles qui sortent de terre sont légion. Actuellement, environ 300 logements sont en développement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.