Passer au contenu principal

Aigle se penche sur ses ponts en piteux état

Deux ouvrages sur la Grande-Eau vont être reconstruits. Un troisième datant de 1835 et qui menace de s’effondrer pourrait être réhabilité.

Le pont du Larrevoin a été édifié en 1835.
Le pont du Larrevoin a été édifié en 1835.
© GTG - GLAUSER/TARA

Le Conseil communal d’Aigle va se pencher cet automne sur l’octroi à la Municipalité d’un crédit de 910'000 francs. L’enveloppe servira à démolir et reconstruire deux ponts qui franchissent la Grande-Eau. Les ouvrages d’art des Farettes et des Sapeurs, construits il y a 75 ans, sont érodés et ne supportent plus le passage de véhicules. «Or, ils sont essentiels pour que les employés des Services des forêts et des eaux puissent se rendre des Farettes aux Fontaines Claires, là notamment où se trouvent nos captages d’eau», déclare Grégory Devaud, municipal en charge du dossier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.