Par amour, un policier dérobe la cagnotte

RivieraL’agent qui a volé la tirelire du corps de police, afin d’emmener son épouse en voyage, a été condamné pour vol à 60 jours-amende avec sursis.

Le bâtiment de Police Riviera à Clarens.

Le bâtiment de Police Riviera à Clarens. Image: Archives/24heures

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’histoire peut paraître romantique. Mais elle n’a pas plu à la justice. L’agent de Police Riviera qui a dérobé la cagnotte de son unité pour emmener son épouse en voyage à Paris a été condamné pour vol à 60 jours-amendes avec sursis et 1500 francs de frais.

Jeune papa, il y a un an, le pandore était alors en délicatesse avec ses finances. Ce qui ne l’a pas empêché de vouloir emmener sa femme passer quelques jours en France. Dans ce but, il a fait main basse sur la tirelire du corps de police que l’un de ses collègues gardait au vestiaire, avant de la fracturer avec un outil et de s’emparer de son contenu. «Il a été licencié par l’Association Police Riviera l’année dernière», rappelle Ruben Melikian, commandant de Police Riviera, qui confirme une information du journal 20 minutes.

Car le vol n’est pas resté longtemps inaperçu au sein de Police Riviera. Et l’agent qui avait la haute main sur la cagnotte a prêché le faux pour savoir le vrai, en avertissant par courrier électronique que tous ceux qui avaient accès au vestiaire étaient filmés. Tout en s’engageant à supprimer les images si le butin – près de 2000 francs – était rendu dans la semaine. Le coup de bluff a réussi: l’agent-voleur a renvoyé par la poste l’argent dérobé, et, dans une autre enveloppe destinée au responsable de la caisse, 200 francs pour qu’il se taise.

Ce qui n’a pas été le cas: le commandant de la police a été mis au courant de ce méfait et le voleur immédiatement licencié. Trentenaire, il était policier depuis 2009.

(24 heures)

Créé: 07.03.2018, 19h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.