Passer au contenu principal

Un appart-hôtel écolo ouvrira à Vevey en 2018

Le quai de la Veveyse accueillera «Base Vevey», soit 35 logements de standing destiné aux courts, moyens et longs séjours. Il abritera un restaurant de 40 places.

Pose symbolique de la première pierre de Base Vevey, ce mardi. De g. à dr.: James Fry (cofondateur du concept Base), Elina Leimgruber et Frédéric Mydske.
Pose symbolique de la première pierre de Base Vevey, ce mardi. De g. à dr.: James Fry (cofondateur du concept Base), Elina Leimgruber et Frédéric Mydske.
Philippe Maeder

On en sait plus sur le chantier en cours au quai de la Veveyse 8, à un jet de pierre du centre Saint-Antoine. Après Nyon, l’entreprise de développement immobilier Norwood a jeté son dévolu sur Vevey pour y développer son concept d’appart-hôtel écologique. La start-up de Crissier qui monte – et qui a déjà un projet analogue à Vienne (Autriche) dans le moteur – ouvrira Base Vevey en mars 2018.

Son patron Frédéric Mydske y prévoit 35 suites de standing, toutes avec cuisine et wi-fi haut débit, destinées aux clientèles d’affaires et touristique. Ceux qui ne veulent pas cuisiner pourront profiter d’un restaurant de 40 places, dont les rênes ont été confiées à Benjamin Luzuy, propriétaire de restaurants à Genève et à Verbier, et associé à un autre de Gstaad.

Découvrez en images à quoi ressembleront les chambres:

Une fois entré dans le «Base Vevey»...
Une fois entré dans le «Base Vevey»...
Norwood SA
... le locataire peut choisir une suite standard...
... le locataire peut choisir une suite standard...
Marcel Kultscher
Le penthouse illustré dans l'autre direction.
Le penthouse illustré dans l'autre direction.
Marcel Kultscher
1 / 8

Pourquoi Vevey? «Parce que la Ville d’Images est promise à un bel essor avec l’arrivée du musée Nest et du Chaplin’s World, explique Frédéric Mydske. Nous avons par ailleurs sondé plusieurs grandes entreprises de la région et avons conclu qu’il y avait du potentiel. Notre principal atout sera la flexibilité des temps de location. Le touriste peut louer une ou deux nuits, un employé de Nestlé une année ou deux. Nous visons entre 30 et 40% de location à long terme.» Les tarifs iront de 195 francs par jour pour la suite de 20 m2 à 325 francs pour celle de 35 m2 avec terrasse privative. Les prix seront dégressifs en fonction de la durée du séjour.

Pour convaincre ses clients, Base Vevey annonce, en vrac, un fitness, un sauna, une salle de réunions, des services de restauration en chambre et une terrasse avec bar estival sur le toit. Les check-in et check-out seront réalisables par le client à partir de bornes électroniques, voire de son smartphone.

Accent sur la mobilité douce

L’établissement vante une démarche écologique: pas de place de parc pour favoriser l’arrivée en transports publics, proximité de la gare (200 m), vélos mis à disposition, petits-déjeuners facturés selon la consommation. Par ailleurs, les bouteilles d’eau en plastique n’auront pas voix au chapitre, seule l’eau du robinet sera servie.

La syndique Verte Elina Leim­gruber applaudit des deux mains: «La Ville est très heureuse de cette offre innovante, même si je précise que l’Hôtel Astra et l’Hostellerie de l’Hôtel de Ville (ndlr: dont le restaurant a fermé récemment) proposent des services d’appart-hôtel. Mais il est vrai que durant le Festival Images, nous atteignons des pics de fréquentation lors desquels tous nos lieux d’accueil affichent complet.» Montreux-Vevey Tourisme salue aussi le projet: «C’est un concept intéressant, dans l’air du temps, qui offre une alternative aux hôtels quatre et cinq étoiles qui constituent la majorité du parc hôtelier de Vevey», analyse Andreas Ryser, responsable de l’information.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.