Passer au contenu principal

De l’art choral renversant au Stravinski

Le Chœur Symphonique de Vevey rêvait d’un spectacle ambitieux pour son 160e (1 et 2 juin). ADN Dialect l’a exaucé.

Une grande roue dynamisera la mise en scène: «On peut y voir une roue de hamster, moi je lui préfère l’image du destin», plaisante Angelo Dello Iacono.
Une grande roue dynamisera la mise en scène: «On peut y voir une roue de hamster, moi je lui préfère l’image du destin», plaisante Angelo Dello Iacono.
Florian Cella

Cent chanteurs, 50 danseurs, 10 musiciens. «160» au total, soit l’âge du Chœur symphonique de Vevey, anciennement Union chorale de la Ville d’images, et le titre de son spectacle anniversaire. Il aura lieu les 1er et 2 juin. «En fait, ils seront un peu plus nombreux sur scène», glisse malicieusement Bernard Streiff, président du chœur. Qui avoue dans la foulée une deuxième petite approximation assumée: «Les 160 ans, ça aurait dû être l’an prochain, mais avec la Fête des Vignerons qui occupera tous les esprits, nous avons anticipé.»

L’essentiel est ailleurs dans cette aventure d’envergure inscrite à l’agenda de la Saison culturelle de Montreux: fédérer une équipe hétéroclite d’amateurs et de professionnels, de jeunes et de seniors, dans des décors maison et avec de la projection vidéo. «Le but est d’attirer les fans de danse à la musique classique et les fans de musique classique à la danse», précise Bernard Streiff.

Un tel «ovni multidisciplinaire et intergénérationnel» fait briller les yeux d’Angelo Dello Iacono, metteur en scène et chorégraphe, chef de file de la compagnie de danse ADN Dialect, à Vevey. «J’ai l’impression d’avoir mis les pieds dans quelque chose de disproportionné, d’impensable», avoue-t-il avec sa passion naturelle, celle du professionnel qui ne boude jamais son plaisir de sortir de sa «zone de confort». Le duo qu’il compose avec sa compagne, Marion Dil, a du reste fait de la création d’événements artistiques aux multiples facettes sa marque de fabrique.

Les douze partitions interprétées par le Chœur symphonique revisiteront 500 ans d’art choral, de Purcell à Bach, de Danny Elfman aux musiques de film de Hans Zimmer. Le tout au Stravinski de Montreux les 1er et 2 juin. Avec un thème central: le transfert de savoir entre les générations. Les voix seront soutenues par la musique de l’Orchestre des Variations symphoniques, sous la direction de Luc Baghdassarian. Le pianiste et compositeur de Boston Ben Schwendener ajoutera sa patte au piano et au synthétiseur. Retour au Strav

Sept groupes auront à coordonner leurs efforts. Notamment les pépites de Ghetto Jam, un projet de médiation culturelle mené par ADN Dialect dans le but de promouvoir l’art chorégraphique et sensibiliser les plus jeunes aux métiers de la scène. À leurs côtés: des représentants de la Maîtrise du Conservatoire de Montreux-Vevey-Riviera, de l’Association pour la formation de jeunes danseurs (Lausanne), de Dance Area (Genève) et de l’Atelier Le Loft (Vevey). «À noter que des élèves de l’École Dubois Lausanne réalisent une soixantaine de costumes pour leur travail de diplôme», ajoute Angelo. Au Stravinski, le Chœur symphonique de Vevey évoluera dans un cadre d’envergure et de prestige qu’il connaît. Il y avait été à l’honneur pour son 150e autour du «Requiem» de Verdi en 2009. ADN Dialect était déjà de la partie.

Au chapitre des décors, une grande roue permettra des chorégraphies renversantes: «Nous l’avons baptisée la Grosse Bertha, plaisante le metteur en scène. On peut y voir une roue de hamster, moi je lui préfère l’image du destin.» Des décorations lumineuses et des projections d’images habilleront le spectacle.

La magie va-t-elle opérer au sein de cette ruche qu’Angelo Dello Iacono qualifie affectueusement de «constellation improbable»? «C’est tout le challenge. Les entraînements se font pour l’heure par groupes. Les répétitions tous ensemble ne sont prévues que lors des prégénérales. C’est là seulement qu’on saura si la mayonnaise a pris.»

«160», les 1er et 2 juin, Auditorium Stravinski, 2m2c (av. Claude-Nobs 5). De 45 à 90 fr. Tarifs étudiant et enfant. Billetterie: 021 962 21 19 et www.lasaison.ch.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.