Arvinis tire les leçons de sa 1re cuvée à Montreux

ŒnologieLe salon œnologique met le vignoble moldave en exergue. Et veut faciliter la vie de ses visiteurs.

En déménageant à Montreux, Arvinis a perdu près de 20% de sa clientèle. Les organisateurs tenteront de la reconquérir en corrigeant quelques défauts de jeunesse.

En déménageant à Montreux, Arvinis a perdu près de 20% de sa clientèle. Les organisateurs tenteront de la reconquérir en corrigeant quelques défauts de jeunesse. Image: Odile Meylan - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Méconnu, le vignoble moldave est pourtant cinq fois plus grand que celui de la Suisse. Il sera possible d’en déguster le fruit du 25 au 30 avril. Le 19e plus grand producteur de vin au monde sera l’hôte d’honneur du 23e salon Arvinis, le 2e au Montreux Music & Convention Center. «La découverte fait partie de l’ADN d’Arvinis, relève son directeur Pierre-Alain Rattaz. Les habitudes ont évolué. Autrefois, les gens s’approvisionnaient chez un seul vigneron. Ils sont aujourd’hui plus curieux, avides de nouveautés.» La carte de «l’exotisme» permettra peut-être de reconquérir un public en partie égaré à la suite du déménagement à Montreux. L’an dernier, le salon avait attiré 18'000 visiteurs, contre 22'000 à Morges. «Nous constatons que nous touchons un public différent à Montreux, analyse Nadège Fehlmann-Bonin, présidente. Nous devons réancrer cette manifestation dans ce nouveau cadre.»

Les organisateurs ont tiré les leçons de la précédente cuvée. Le parcours de visite sera amélioré pour plus de fluidité. Et des circuits thématiques seront proposés, en parallèle aux traditionnels ateliers: tour de Suisse, balade autour des merlots tessinois ou des chasselas vaudois, etc. «Il n’est pas évident de se repérer dans ces grandes halles, constate Alain Rattaz. Avec ces parcours guidés, nous accompagnons nos visiteurs en fonction de leurs goûts ou de leurs envies de découverte.»

Les horaires du samedi soir seront par ailleurs écourtés de deux heures. «L’an dernier, nous avons constaté quelques débordements qui n’existaient pas à Morges, regrette Nadège Fehlmann-Bonin. Les personnes qui viennent uniquement pour l’apéro ne sont pas un public intéressant pour nos vignerons qui sont ici pour travailler. D’où l’idée d’adapter nos horaires.»


Arvinis, du 25 au 30 avril au 2M2C de Montreux. www.arvinis.ch (24 heures)

Créé: 21.03.2018, 15h48

Articles en relation

Une première «positive» pour Arvinis à Montreux

Bilan Du 26 avril au 1er mai, le salon du vin, qui a quitté Morges après 21 éditions, se dit satisfait de sa première sur la Riviera avec 18'000 visiteurs. Prochaine édition: du 25 au 30 avril 2018. Plus...

Arvinis entame son ère montreusienne

Salon de vins La première édition au 2m2c court jusqu’à lundi. Le cadre séduit des exposants qui veulent toutefois juger sur les ventes. Plus...

Arvinis enregistre une participation record

Montreux Le Salon des Vins comptera 200 exposants dès le 26 avril au Centre de Congrès contre 150 à Morges en 2016. Les «anciens» ont suivi. Plus...

En déménageant, Arvinis gagne en exposants

Manifestation Le plus grand salon des vins de Suisse aura lieu en 2017 au 2m2c montreusien, avec plus d’exposants qu’à Morges. 90% des anciens ont suivi le mouvement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 19 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...