Des barbus redonnent un poil de vie à la Braye

Château-d’ŒxTrois copains ont repris l'exploitation de la cabane de la Sarouche, fermée depuis 2018 et la fermeture du domaine skiable.

L'ancien resto de pistes à commencé une seconde vie. Image: LDD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors qu’ils s’avalaient souvent sur le pouce, au détour d’une descente à skis, les petits plats de la Sarouche, désormais, se méritent. Pour y déguster fondues, röstis ou desserts maison, il faut compter une heure de marche depuis Pra Perron et une de plus depuis Château-d’Œx. Même si les remontées mécaniques ne tournent plus, l’endroit est de nouveau ouvert les week-ends d’hiver, grâce à trois copains du Pays-d’Enhaut.

L’avenir de la buvette située sur les pistes de la Braye semblait compromis. En avril 2017, la Commune de Château-d’Œx retire sa subvention aux remontées mécaniques. «À l’époque, on a parlé de reprendre ce resto, un peu en rigolant; on avait même discuté d’acheter une jument pour le ravitailler, sourit Guy Henchoz, l’un des nouveaux tenanciers. Quand on a appris que ça ne rouvrirait pas pour l’hiver 2018-2019, on s’est décidés. On a approché le Ski Club Alpina, propriétaire du chalet, pour discuter des conditions, et on a ouvert en décembre.»

«On travaille tous à 100% à côté»

Depuis, les trois Barbus de la Sarouche passent presque tous leurs week-ends hivernaux là-haut. «Avec nos compagnes, on est souvent quatre ou cinq, alors que deux personnes suffiraient pour le service, explique Steeve Daenzer. Mais on monte avant tout par plaisir. On travaille tous à 100% à côté. On n’a pas d’objectif de rentabilité et ça se répercute sur l’atmosphère de la cabane.» Son relatif éloignement contribue aussi à cette ambiance. «Les gens ne passent pas ici par hasard, poursuit Guy Henchoz. Ils viennent parce qu’ils en ont envie. Il n’y a pas d’abonnement de ski à rentabiliser. Les clients prennent le temps.»

Les Barbus tenaient à mettre en place une «carte simple, proche des consommateurs et à un prix décent. On veut que les gens se sentent bienvenus et pas qu’ils aient l’impression d’être des vaches à lait.» Le lieu est aussi l’occasion pour Guy et Steeve – tous deux éleveurs bovins – de valoriser les produits de leur ferme.

Les Barbus l’affirment: en rouvrant la Sarouche, ils voulaient redonner un poil de vie à une Braye moribonde. «Même sans les remontées mécaniques, tout ne s’est pas arrêté ici. La donne change, on s’adapte.» La démarche douce va d’ailleurs dans le même sens qu’Edelweiss Paradise, projet quatre saisons toujours à l’étude et visant à ressusciter la Braye.

Créé: 31.01.2020, 08h16

Infos utiles

Ouvert ve (16h-22h), sa et di (10h-17h) et tous les jours
durant les relâches.

lasarouche@gmail.com

Articles en relation

La Braye restera fermée cet hiver

Château-d'Œx Malgré un marathon de recherche de fonds, les sauveteurs du domaine skiable n'auront pas de quoi faire tourner les installations. Plus...

Les sauveurs de La Braye doivent encore convaincre

Château-d'Œx Les élus ont accepté de se défaire du domaine skiable. Mais le chemin jusqu’à une vente s’annonce encore semé d’embûches. Plus...

Après l’hiver inespéré, la Braye doute de son avenir

Chateau-d'Oex Le domaine skiable damounais a pu rouvrir in extremis en décembre. Mais sa survie reste hypothétique. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.