Bataille de boules de neige interdite au Bouveret

Fête nationaleL’Office fédéral de l’aviation civile s’oppose à cette manifestation qui devait se dérouler le 1er août.

Image d'illustration. La neige ne descendra pas le 1er août sur les rives lacustres du Bouveret.

Image d'illustration. La neige ne descendra pas le 1er août sur les rives lacustres du Bouveret. Image: Archives/Christian Brun

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Aquaparc, la commune de Port-Valais et la station de Villars avaient trouvé une animation originale pour célébrer la fête nationale dans le village lacustre du Bouveret: une bataille de boules de neige sur la plage. Un hélicoptère devait, selon les organisateurs, déposer de la neige sur les rives du Léman après un bref vol depuis Villars et un survol de cinq minutes. Surtout sans se poser.

Las! L’Office fédéral de l’aviation civile n’a pas donné son autorisation. A l’OFAC, on estime «que cette mission ne pouvait pas être menée à bien dans une zone protégée.»

Neige villardoue

«Nous avons de la peine à comprendre cette décision. Le temps de vol était réduit au minimum, tout comme les nuisances sonores d’un hélicoptère moderne et peu bruyant» a déclaré Iovka Kolev, directrice d’Aquaparc.

«Ma foi, la loi c’est la loi. Et il faut la respecter. Mais nous sommes bien sûr déçus», confie Sergei Aschwanden, directeur de la station de Villars.

La neige serait venue de la patinoire de Villars. «L’opération ne coûtait que quelques milliers de francs, pour un maximum de plaisir», conclut Sergei Aschwanden.

Créé: 26.07.2017, 18h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.