Passer au contenu principal

Les Bellerins inquiets pour les horaires des trains

Le calendrier de la modernisation des infrastructures a été présenté jeudi à la population. Le projet suscite de nombreuses interrogations.

Les quais de la gare de Bex vont être rehaussés et rallongés.
Les quais de la gare de Bex vont être rehaussés et rallongés.
CHANTAL DERVEY - A

Attendue depuis de très nombreuses années, «la transformation de la gare de Bex va démarrer le 3 février», a annoncé Dominique Sallin, chef de ce projet pour les CFF, jeudi devant un parterre de plus de 200 Bellerins. Les travaux vont durer un an et demi et coûteront 28,4 millions de francs à l’ex-régie fédérale.

La gare inaugurée en 1857 et qui comptabilise environ 1800 voyageurs par jour fera l’objet d’une mise aux normes, notamment pour satisfaire aux exigences contenues dans la loi sur l’égalité pour les handicapés (LHand). Sa mise en conformité entrera en vigueur en 2023. Concrètement, la modernisation de la halte bellerine comprendra le rehaussement à 55 cm des quais et leur prolongement; deux nouveaux abris voyageurs seront construits, ainsi qu’une marquise sur le quai central. Les accès seront plus confortables, selon les CFF. Un nouveau passage inférieur large de 5 mètres est prévu avec trois rampes, également nouvelles. Ce passage permettra en outre l’accès aux quais depuis la route de Vannel. C’est un vœu de la Commune, qui participera «à hauteur de 1,4 million», indique le syndic Pierre Rochat. Le premier ouvrage, dès le mois prochain, concernera le nouveau quai central et l’accès depuis la route de Vannel.

Huit millions

Ce vaste chantier s’effectuera en coordination avec la Commune – qui pilotera et assumera une partie des coûts, selon Pierre Rochat – pour le réaménagement de la place de la Gare, sur une parcelle qui appartient aux CFF. Aussi et surtout avec les Transports publics du Chablais, exploitants de la ligne Bex-Villars-Bretaye, qui vont eux aussi procéder à des travaux. «Nous aurons à terme deux voies, dont une partagée avec les CFF, et deux quais. Les travaux sont agendés à 2021-2022 pour un montant approximatif de 8 millions», résume Grégoire Favre, responsable de l’unité Étude et projets des TPC.

Cette présentation menée tambour battant a visiblement intéressé les Bellerins, qui ont questionné les CFF sur différents points, comme l’abattage d’arbres, l’éventualité de créer un passage sous-voies supplémentaire ou l’inventaire des places de parc pour quatre et deux-roues. Mais beaucoup de Bellerins sont venus pour faire part de leur incompréhension, inquiétude, voire colère, au sujet de l’entrée en vigueur des nouveaux horaires. Et peut-être encore plus de la disparition des InterRegio, à l’exception de celui du matin tôt en direction de Lausanne.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.