Bex veut offrir un grand terrain de jeu à ses enfants

LoisirsLe Conseil communal aura à se déterminer le 25 octobre sur l’achat d’une parcelle devisée à 1 million de francs.

La Municipalité de Bex a saisi une opportunité pour pouvoir offrir un nouveau parc d'agrément aux enfants de la commune.

La Municipalité de Bex a saisi une opportunité pour pouvoir offrir un nouveau parc d'agrément aux enfants de la commune. Image: Chantal Dervey/Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les autorités de Bex veulent offrir aux enfants de la commune un grand parc d’agrément. Aucun espace n’a été construit sur le territoire bellerin depuis 1980 alors que la population a augmenté de 60% depuis.

Ce constat a du reste alerté le conseiller communal Lionel Cherix, qui a déposé un postulat en ce sens fin 2016. L’élu proposait un agrandissement du parc Pittier, au centre-ville.

La Municipalité, ne pouvant pas conclure un achat de parcelle avec les propriétaires attenant au parc, a cherché une solution ailleurs. Et l’a trouvée. Le propriétaire d’un terrain situé sur la route d’Aigle, dans la zone la plus densifiée, a été démarché. La vaste parcelle de 10 850 m2 convoitée se trouvait dans le périmètre d’un projet de PPA, mais qui finalement a été abandonné. Explication? La croissance maximale définie fin 2016 pour Bex, Aigle et Ollon par Chablais Agglo interdit la légalisation de nouvelles zones à bâtir pour au moins quinze ans. «La conjonction était idéale. Nous nous devions de sauter sur cette opportunité», indique le syndic Pierre Rochat.

Après plus de six mois de réflexion, le propriétaire a donné son aval à la Municipalité pour l’achat de son terrain, qui a forcément perdu en valeur du fait de son inconstructibilité induite à long terme. De ce fait, la transaction a porté sur un prix de 95 francs le mètre carré pour un montant d’un peu plus de 1 million de francs.

Reste désormais à savoir si la Commune de Bex peut engager ce million compte tenu de sa situation financière. Pour mémoire, la Municipalité a demandé et obtenu l’augmentation en 2016 de son plafond d’endettement pour la législature actuelle – dont l’investissement global est de 29 millions – il y a tout juste un an. Il est passé de 67 à 75 millions. La dette – brute – avoisinait l’an passé les 67 millions, alors que le budget était de 32 millions. «En matière de dette, son montant net oscille aujourd’hui entre 60 et 61 millions. Il faut aussi rappeler que nos deux derniers exercices comptables sont bénéficiaires et que nous avons dépensé moins que prévu lors de la première année de la législature», relève Pierre Rochat. (24 heures)

Créé: 12.10.2017, 16h49

Articles en relation

Bex doit-elle et peut-elle encore s’endetter?

Finances publiques L’exécutif de Bex veut augmenter le plafond d’endettement, tout en s’engageant à contenir la dette. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...