Le Blonay-Chamby s’en va jubiler dans la gonfle

EvénementL’estival tortillard se mue en train des neiges pour ses 50 ans. Un périple insolite au Pays-d’Enhaut, fruit du travail de forcené des bénévoles du chemins de fer-musée.

Le seul train des neiges affrété par le Blonay-Chamby a circulé en 1988, ici devant la gare de Gstaad (BE).

Le seul train des neiges affrété par le Blonay-Chamby a circulé en 1988, ici devant la gare de Gstaad (BE). Image: Blonay-Chamby/DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une fois n’est pas coutume, le Blonay-Chamby ne passera pas l’hiver au chaud. Car l’estival tortillard va se muer en train des neiges pour un haletant périple qui lancera les festivités de son demi-siècle d’existence. Durant ce voyage exceptionnel, le convoi composé exclusivement de véhicules centenaires effectuera le trajet Montreux-Zweisimmen (ligne MOB) et retour, en traversant le Pays-d’Enhaut et en affrontant les fortes pentes du Saanenland (BE).

Hibernation écourtée
Une opération ambitieuse, fruit du travail de forcené des bénévoles du Chemin de fer-musée. Car il s’agit dans un premier temps de sortir d’hibernation – soit de leur hangar à Chaulin-Chamby – deux locomotives datant de 1913, qui seront «réhivernées» après l’aventure afin d’éviter les dommages dus au gel. Toute l’eau des nombreuses tuyauteries de ces vénérables machines devra alors être à nouveau complètement évacuée.

Pour éviter d’essouffler d’emblée les deux vieilles locomotives – dont l’une est venue de loin en renfort – le train des neiges sera d’abord tracté par une motrice électrique de Montreux à Montbovon (FR) en raison des fortes rampes du tronçon. Ces deux locos feront ensuite leur travail jusqu’à Zweisimmen (BE).

La loco FO4 a rejoint sa jumelle à Chamby par la route, de Realp à Vevey, via le col du Gothard. Martin Horath/DR

Ces machines à vapeur sont toutes deux originaires de la ligne Furka-Oberalp. Deux sœurs construites en 1913, qui se sont retrouvées récemment à Chaulin pour le jubilé du Chemin de fer-musée. La BFD 3 a rejoint le Blonay-Chamby en 1970 alors que la FO 4 est restée sur sa ligne d’origine avant d’être confiée au Dampfbahn Furka-Bergstrecke. Cette association, qui exploite l’ancienne ligne sommitale de la Furka, met la loco à disposition pour les festivités du 50e anniversaire. La FO 4 a d’ailleurs rejoint sa jumelle par la route: elle a été transportée par convoi spécial de Realp (Uri) à Vevey en octobre, passant le col du Gothard à 2000 m d’altitude.

Autre défi pour le train des neiges, celui de circuler sur la ligne MOB avec un convoi historique, ses contraintes de vitesse et la nécessité de ravitailler périodiquement les locomotives en eau et en charbon. Tout cela sans perturber les rames en service régulier. Le trajet Zweisimmen-Montreux présente par ailleurs un intérêt majeur avec, au départ de Zweisimmen, un parcours en rampe continue sur 12 km qui donnera l’occasion aux deux locomotives d’exprimer toute leur puissance alors que les équipes de conduite devront gérer la pression dans la chaudière avec beaucoup de savoir-faire.

Un magnifique moment à vivre de l’intérieur, à entendre Alain Candellero, responsable des festivités du jubilé: «Vers 1900, prendre le train, c’était partir en voyage. C’est l’environnement que nous proposons aux passagers du train des neiges, avec des sensations du passé, des fumerolles et le bruit des machines en plein effort dans la neige.»

Un train d’exception? Le terme n’est pas exagéré, le seul train des neiges affrété par le Blonay-Chamby ayant circulé en 1988, pour les 20 ans du chemin de fer-musée. Depuis lors, ses bénévoles ont préservé un patrimoine ferroviaire qui fait aujourd’hui de ce musée l’un des plus complets en Europe, avec plus de 70 véhicules construits entre 1870 et 1940. (24 heures)

Créé: 05.02.2018, 17h05

Informations pratiques

Le train des neiges s’élancera le 3 mars à 10h30 à Montreux (complet). Il reste des places pour le retour Zweisimmen-Montreux prévu le lendemain.

Inscriptions: www.blonay-chamby.ch

Articles en relation

Des fêtes «d’envergure européenne» pour les 50 ans du Blonay-Chamby

Riviera Les bénévoles qui gèrent la ligne touristique et le musée prévoient, entre autres, un festival en forme d’hommage à la ligne de la Bernina, classée à l’Unesco Plus...

Le Blonay-Chamby se replonge dans la Belle Epoque

Chemin de fer Des mises en scènes plongeront durant deux jours les visiteurs dans les années 1900. Ceux qui enfileront des habits d’alors paieront moins cher. Plus...

En 50 ans de Blonay-Chamby, «notre salaire, c’est la passion et l’amitié»

Chemin de fer Le musée ferroviaire vivant le plus complet d’Europe a pris forme grâce à la sueur de passionnés. Une belle aventure humaine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

«Les agriculteurs sous pression et les vaches orphelines», paru le 26 mai 2018
(Image: Valott) Plus...