Passer au contenu principal

Bouroullec et un nouveau trophée pour le festival

La présidence a changé. Parmi les pistes pour l’avenir, un élargissement des catégories vers la pop

Celui qui aime tant tout diriger à la baguette, le «malade d’organisation» comme il se qualifie lui-même, a passé le témoin: après plus de cinq ans à la tête du Montreux Choral Festival, Jean Bertalmio (80 ans en automne) a remis les clés à la jeune avocate Sarah El-Abshihy.

Pour quels changements? «J’ai repris la présidence en octobre, il s’agit donc d’une année transitoire, hormis un nouveau site Internet et deux surprises.»

La première peut d’ores et déjà être dévoilée: le peintre Franck Bouroullec sera présent au concert d’ouverture (le mercredi). Celui qui a croqué 450 fois Jamel Debbouze sur scène sera cette fois aux côtés du chœur Le Pèlerin, sous la direction de Timothée Haller. D’autre part, le grand gagnant de cette édition ne repartira pas cette année avec une récompense en forme de notes de musique. Sarah El-Abshihy ne veut pas tout dévoiler, mais promet «un trophée en lien avec le monde de l’art».

Pour mémoire, le festival présente un concours international (à la salle del Castillo de Vevey, le jeudi et le vendredi) et un concours national, le tout parachevé par un concert de gala (à l’Auditorium Stravinski, le samedi). La nouveauté introduite l’an dernier, de faire courir la manifestation sur quatre jours, est reconduite. De même que l’élargissement des concerts off et gratuits, qui se tiendront au château de Chillon; à Vevey, à l’église orthodoxe russe, au Nest et au centre commercial Manor; et enfin à Montreux, à la Confiserie Zurcher.

Quelles pistes souhaite suivre pour l’avenir Sarah El-Abshihy? «Sans doute adjoindre des catégories supplémentaires comme la pop, avec un caractère peut-être moins formel et moins technique que la musique sacrée ou lyrique. Un élargissement qui serait susceptible de rajeunir le public.» À noter que dans cette veine, l’ensemble des chœurs (environ 300 choristes) avait eu grand succès en 2016 en interprétant aussi bien du Freddie Mercury que du Beethoven en plein air sur la place du Marché de Montreux.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.