Le budget 2020 d’Aigle passe bien la rampe

FinancesLe Conseil communal a accepté, jeudi soir après un débat-fleuve, le projet municipal très légèrement déficitaire.

La Ville d'Aigle tournera en 2020 avec un léger manco.

La Ville d'Aigle tournera en 2020 avec un léger manco. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

De longues heures de débat n’ont pas enterré le projet de budget 2020 de la Ville d’Aigle, légèrement amendé par le Conseil communal. Il a été très majoritairement accepté. Pour l’an prochain, les argentiers aiglons tablent sur des charges de 46,5 millions de francs, à peu près l’équivalent en recettes. L’exercice laisse entrevoir un faible manco de 24'000 francs. La marge brute d’autofinancement est convenable: 2,8 millions de francs.

Le corps délibérant a en revanche retoqué un poste, celui d’une nouvelle offre de vélos mis en libre-service pour la population et les visiteurs. Le système en vigueur n’ayant pas donné satisfaction, la Municipalité voulait revenir avec un autre principe, porté par un nouveau partenaire. À l’instigation de la Commission des finances (COFIN), les élus n’en ont pas voulu, à une courte majorité, enjoignant leurs édiles à revenir à la charge sous la forme d’un préavis.

La COFIN n’a en revanche pas été suivie sur son amendement visant à biffer l’engagement d’un éducateur de proximité, jugé nécessaire et utile par la Municipalité et largement défendu par Cyril Zoller (AlternativeS-Les Verts). Philippe Bellwald (Entente aiglonne) a déposé un amendement visant à inscrire au budget 2020 la baisse réelle de la participation financière de la Commune à l’accueil de jour de la petite enfance, sachant que ce poste a été réduit de 160'000 francs seulement après l’élaboration du budget communal. Refus de la majorité du plénum.

Enfin, préalablement à l’examen du budget, le président de l’Entente aiglonne, Marcel-Jacques Bacca, avait fait remarquer que le document établi pour 2020 était amputé d’une page sur laquelle avait pu se prononcer la COFIN lors de l’examen du budget. Ce document a été distribué avant la séance aux conseillers comme aux médias. «Je veux être sûr que la démarche est légale», a déclaré Marcel-Jacques Bacca. Une question devait être adressée à la préfète du district, Patricia Dominique Lachat.

Créé: 17.12.2019, 17h14

Articles en relation

Aigle et Ollon pourraient être chauffés depuis le Valais

Thermoréseau L’usine Satom valorisera son énergie d’abord dans les deux communes du Chablais vaudois. D’autres pourraient peut-être suivre. Plus...

Des rues anonymes d'Aigle sont baptisées

Aigle La Commune met en avant des personnalités et des aspects culturels et historiques. Plus...

Des coupes dans l’accueil de jour de la petite enfance

District d'Aigle Le budget 2020 a été accepté à l’unanimité des 15 Communes partenaires. Des places d’accueil prévues ne seront finalement pas ouvertes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.