Un bureau partagé pour les artistes de Vevey

CoworkingPour des loyers très bas, la Ville met à disposition un espace de travail

Marie Neumann (au fond) a mis sur pied un bureau partagé. Les associations culturelles et artistes indépendants y profiteront des conseils de Mélanie Burnier (à g.) Au rez, la chorégraphe Jasmine Morand accueille les compagnies de danse en création.

Marie Neumann (au fond) a mis sur pied un bureau partagé. Les associations culturelles et artistes indépendants y profiteront des conseils de Mélanie Burnier (à g.) Au rez, la chorégraphe Jasmine Morand accueille les compagnies de danse en création. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’ancien parquet, rénové, a du cachet. La pièce est lumineuse. Le coin café, avec ses fauteuils, accueillant. «Ils vont être bien ici», se réjouit Marie Neumann. La déléguée à la Culture de Vevey a inauguré mercredi un concept novateur: un bureau partagé, où les associations culturelles et les artistes indépendants pourront travailler. «Certains n’ont pas les moyens de louer un endroit en dehors de leur domicile, explique Marie Neumann. Ne pas avoir d’adresse professionnelle peut être gênant au moment de demander des aides financières. Ici, ils peuvent non seulement disposer d’une adresse et des cartes de visite qui s’y rapportent, mais aussi de l’infrastructure, notamment pour imprimer leurs dossiers de recherches de fonds.»

Nombreux intéressés

Une grosse imprimante trône à l’entrée. Le wi-fi est installé. Mais pas d’ordinateur. «Il n’est pas exclu d’ajouter un poste fixe, si la demande s’en fait sentir, avec des logiciels spécifiques. Mais il est ressorti que les acteurs culturels possèdent en principe leurs propres ordinateurs portables.» Le projet est parti d’une «impression» de Marie Neumann sur le besoin d’une telle structure, qu’elle a confirmée par des chiffres. Un sondage a été envoyé l’automne dernier aux 160 artistes indépendants et associations actives dans la culture répertoriés par la Ville. La moitié environ a répondu, dont plus des trois quarts étaient intéressés par un tel espace.

Les tarifs de location (pour couvrir les frais d’exploitation) vont de 20 fr. la journée à 200 fr. par mois en cas d’utilisation illimitée. Les usagers réguliers (dès un demi-jour par semaine) se verront offrir chaque année une demi-journée de coaching: Mélanie Burnier, via sa société TheWorkHub, gérera l’occupation des lieux grâce à un logiciel et leur fournira des conseils, notamment pour lever des fonds.

Le lieu se nomme Buro 19, parce qu’il se situe à l’avenue de Corsier 19. Le bâtiment, qui accueille au rez le Dansomètr, date de 1890. Il a connu toutes sortes d’utilisations, de local de vote à école, de lieu de culte à salle de répétition pour la Fête des Vignerons 1955.

«Espace de dialogue»

Malgré le chiffre 19, le Buro n’accueille que 6 places de travail, interchangeables. «Le but est que le bureau serve aussi d’espace de dialogue, que les utilisateurs échangent leurs expériences et leurs savoirs. Mais il n’y aura pas plus de 10 places pour des raisons de contraintes techniques.»

Conseiller communal (Vevey Libre) et actif dans l’organisation de la Fête multiculturelle du quartier, Francis Baud est venu visiter et imagine: «Dans notre quartier, les grandes communautés étrangères ont déjà leurs locaux et structures. Mais je connais trois Somaliennes qui souhaiteraient monter leur association et ne veulent pas se réunir au bistrot. Ici, ce serait idéal.» Marie Neumann met en garde: «Ce type d’activités doit trouver sa place à la Maison de quartier Bel-Air (ndlr: située à deux pas). Nous travaillerons en bonne intelligence avec cette structure et n’allons pas refuser du monde si cette dernière est débordée et que nous en avons la possibilité. Mais le bureau s’adresse en premier lieu aux acteurs culturels.»

Francis Baud voit un avantage de taille à des réunions au Buro 19: «Ici sont compris dans le prix l’imprimante, mais aussi le café et le nettoyage. C’est génial. Mais ce n’est pas le cas à la Maison de quartier!» Selon lui, une association mettant à l’honneur les traditions culinaires de son pays est par définition culturelle. «Nous devrons trancher si le cas se présente, pour bien délimiter la notion de ce qui est culturel ou pas», estime Marie Neumann. (24 heures)

Créé: 01.04.2017, 11h06

Le Dansomètre accueille les compagnies

Le Buro 19 vient d’ouvrir au 1er étage de l’avenue de Corsier 19, à Vevey. Mais au rez a pris place le Dansomètre, inauguré fin 2016. Soit 140 m2, mis à disposition par la Ville, dédiés à la création chorégraphique professionnelle. La direction artistique est confiée à Jasmine Morand. Sa compagnie Prototype Status y réside à l’année. Et le Dansomètre accueille des compagnies en création.

Pour le public, c’est la possibilité de découvrir à moindres frais la danse contemporaine à travers des portes ouvertes ou des activités de médiation (un atelier familles aura lieu ce dimanche à 10 h 30). «L’an prochain, il y aura des appels à projets. Mais pour cette première programmation, je me suis surtout basée sur des échanges, par exemple avec le Far° de Nyon, pour lequel deux compagnies vont venir créer ici. Nous avons aussi mis sur pied des collaborations avec les théâtres de l’Oriental et du Reflet», dit Jasmine Morand.

La ligne artistique? «Le critère est la qualité dans la recherche. Il faut pouvoir accueillir des artistes tant émergents que confirmés, et des performances.»

Articles en relation

Le Chablais ouvre son premier espace de coworking

Monthey L’association la maison blanche inaugure, le 11 novembre prochain, des bureaux partagés à deux pas du centre-ville de Monthey (VS). Plus...

Le partage de locaux pour réduire les coûts se répand

Lausanne Les jeunes entreprises mettent en place différentes stratégies pour trouver un espace de travail à un prix abordable. Plus...

Renens veut développer la petite industrie innovante

Economie locale La disparition définitive des imprimeries IRL incite la Ville à renforcer son pôle design et économie participative. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.