Un cadeau «sécuritaire» d'un million pour la Fête des Vignerons

VeveyLe rendez-vous de l'an prochain bénéficiera d'une exonération de 60% sur les frais de l'Association Sécurité Riviera.

La Fête des Vignerons - ici l'édition de 1999 - verra les prestations des agents de l'ASR exonérés à hauteur de 60% compte tenu «du caractère exceptionnel» de l'événement.

La Fête des Vignerons - ici l'édition de 1999 - verra les prestations des agents de l'ASR exonérés à hauteur de 60% compte tenu «du caractère exceptionnel» de l'événement. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil intercommunal de l’Association Sécurité Riviera (ASR) a fait un geste important, jeudi soir, envers la Fête des Vignerons (FDV): une exonération à 60% des frais de sécurité liés à l’engagement de personnel durant l’événement prévu du 18 juillet au 11 août 2019. Soit un cadeau d’un million de francs sur une note totale estimée à 1,65 million. Une double convention entre les acteurs (FDV, ASR, Canton et ECA) sera entérinée «entre la mi-novembre et la mi-décembre», selon Bernard Degex, président du comité de direction d’ASR.

Ce 1,65 million s’inscrit dans l’enveloppe plus large de 5 millions consacrés à la sécurisation de l’événement. Cette somme comprend entre autres 1,3 million de frais ASR non exonérés (soldes, essence, repas, heures supplémentaires, etc.), les frais d’installation du poste de commandement dans le Centre d’enseignement professionnel de Vevey (CEPV) et des contrats avec d’autres prestataires (dont la police cantonale). Le personnel ASR (police, pompiers et protection civile) sera renforcé par des effectifs d’autres régions du canton.

La demande «d’exonération partielle ou totale» de la FDV date du 18 mai. Dans leur lettre, les organisateurs rappelaient que «l’objectif financier de la Fête des Vignerons est de pouvoir subvenir aux besoins de ses activités, à ses frais de fonctionnement durant 20 ans (ndlr, soit l’intervalle entre deux fêtes), mais en aucun cas de faire du profit. Un exercice budgétaire déficitaire mettrait tout simplement en péril cette tradition séculaire.» Et de préciser que l’événement ne touche aucune subvention et n’a pas fait de demande de couverture de déficit.

Égalité de traitement

François Margot, abbé-président de la Confrérie des Vignerons, et Frédéric Hohl, directeur exécutif, demandaient également une «égalité de traitement» avec les autres manifestations d’envergure au bénéfice d’une exonération. Au final, l’ASR, en concertation avec le Canton, a été au-delà. Au taux maximum appliqué habituellement (50%) ont été accordés 10% supplémentaires «en raison du caractère exceptionnel de l’événement». Le Canton appliquera le même taux.

Frédéric Valloton, délégué pour Vevey et acteur de la vie culturelle locale, a plaidé pour une exonération limitée à 50%: «Quand je vois que la Fête ne veut pas faire un geste concernant les prix de location du m2 pour des acteurs culturels locaux et qu’elle ne les a pas impliqués dans l’organisation, je trouverais juste d’envoyer un signal fort afin de l’inciter à prendre davantage en compte ceux qui s’activent pour cette Ville», a lancé le conseiller communal Décroissance-Alternatives. Le Conseil intercommunal n’y a pas été sensible et a voté massivement le taux de 60%.

«Le verre à moitié plein»

Satisfait, Bernard Degex, président du Comité de direction d’ASR, salue une opération gagnant-gagnant: «Oui, il y a 60% d’exonération, mais il y a 40% de recettes extraordinaires en plus, et il n’y a pas de coûts supplémentaires pour la collectivité. Je préfère voir le verre à moitié plein. Par ailleurs, 10% de plus représentent 160 000 francs. Ramenés aux 100 millions de budget de la Fête et aux retombées économiques et d’image pour notre région que la Fête va générer, c’est relativement négligeable». Pour rappel, 400 000 spectateurs sont attendus aux spectacles durant le mois de FDV et un million de visiteurs à Vevey. Les retombées pour la région sont estimées à 200 millions de francs. (24 heures)

Créé: 21.09.2018, 15h28

Les policiers augmentés

Bonne nouvelle pour les policiers de la région, le Conseil intercommunal de l’Association Sécurité Riviera (ASR) a accepté jeudi de revaloriser leur salaire. Pour mémoire, l’ASR regroupe tout le volet sécuritaire des dix communes de la Riviera entre quatre grands corps: police, pompiers, ambulanciers, protection civile.

Une enveloppe de 540 000 francs a été proposée par la direction et avalisée par le Comité de direction (exécutif de l’organisation), la mesure étant estimée «prioritaire». Elle a été du reste inscrite au budget 2019 à l’ordre du jour de la séance de jeudi.

Ce printemps, les policiers avaient fait part de leur profond mécontentement quant à la politique salariale qui leur est appliquée. Ils sont les moins bien payés du canton, derrière la Gendarmerie et les huit autres polices coordonnées vaudoises.

Les élus ont semblent-ils entendu leur désarroi, puisqu'aucun débat n’a été lancé sur ce thème en plénum. Mieux, sauf trois absentions, le Conseil intercommunal, a voté à l’unanimité le budget 2019. Les charges totales estimées sont de 43,4 millions de francs, les recettes de 25,5 millions. Le solde négatif de 17,9 millions doit être acquitté par les dix communes.

«Nous sommes satisfaits que les représentants de la population nous suivent. Cette augmentation, mesure transitoire, est encourageante, même si elle n’atteint pas encore l’objectif que nous visions. Relevons aussi, l’ouverture et l’écoute de la direction, une situation qui ne nous était pas familière», résume Sylvain Valenzano, représentant des policiers au sein de la Commission du personnel de l’ASR.

Directeur de l’organisation, Frédéric Pilloud s’est également félicité du vote sans condition de l’organe délibérant sur le prochain budget qui comprend cette fameuse revalorisation salariale: «C’est un signe de confiance et une reconnaissance évidente du travail accompli au quotidien par tous nos services, en particulier Police Riviera.»
Christophe Boillat

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.