Le Canton dit non à l’ouverture des commerces le dimanche 24 décembre

Bras de ferÀ la suite d’une requête d’Unia, l’État du Valais n’autorise pas la ville de Monthey à laisser les commerces ouvrir le 24.

Le Marché de Noël à Monthey.

Le Marché de Noël à Monthey. Image: Chantal Dervey/Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Saisi par Unia, le Canton du Valais n’autorisera pas l’ouverture exceptionnelle des commerces montheysans le dimanche 24 décembre de 13 h à 17 h. La demande avait été préalablement formulée par les autorités montheysannes «en novembre 2016 déjà à la suite d’une requête de la Société des artisans et commerçants de la ville», précise le président (syndic), Stéphane Coppey. Décision qui n’avait alors pas été contestée par l’État.

«L’ouverture du 24 n’est désormais plus liée à un événement particulier puisqu’il s’achève la veille»

La position du Canton formulée jeudi se réfère à la loi valaisanne sur l’ouverture des magasins. Le texte indique que l’ouverture dominicale – une seule par an – ne peut être validée sur demande municipale que si elle est liée à une manifestation d’importance et populaire, un événement particulier. Ce qui devait être le cas avec le traditionnel Marché de Noël, organisé par Monthey Tourisme depuis plus de dix ans. Il se déroulera du 15 au 24 décembre, selon son site Internet et selon les dires de l’Exécutif. Le hic, c’est que la date de clôture vient juste d’être changée sur le site. Alors que, précédemment, Monthey Tourisme a toujours indiqué que le marché, 13e du nom, s’achèverait le 23. Un règlement en atteste. «Il y a eu un problème de communication», estime Stéphane Coppey.

Toujours est-il que, selon Unia, «l’ouverture du 24 n’est désormais plus liée à un événement particulier puisqu’il s’achève la veille», résume Blaise Carron, responsable d’Unia Monthey, qui a fait part de sa satisfaction. Le syndicat s’insurgeait contre la date du 24 alors que toutes les communes valaisannes, voire romandes, qui en ont fait la demande ont accordé l’ouverture dominicale au 17 décembre. Unia plaidait aussi pour le 17, préconisant une mesure de protection pour les employés montheysans qui vont devoir cumuler, la semaine avant Noël, deux nocturnes et une ouverture prolongée le samedi 23 (18 h 30).

Stéphane Coppey va écrire à l’État pour indiquer que tout a été fait en conformité lors de la demande initiale. «Jusqu’à plus ample information, nous maintenons la date d’ouverture au 24.» (24 heures)

Créé: 09.11.2017, 19h53

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Trois femmes avaient déjà mis en cause Donald Trump durant la campagne présidentielle. Elles se sont retrouvées sur un plateau de télévision pour réitérer leurs accusations. La Maison-Blanche a dénoncé des «histoires inventées»
(Image: Bénédicte) Plus...