Le Caux-Palace change ses grandes chaudières

EnergieLe propriétaire, la Fondation CAUX-I & C, a décidé de chauffer l’édifice au bois plutôt qu’au mazout. Ecologie oblige.

Sur place, la citerne à mazout a été enlevée.

Sur place, la citerne à mazout a été enlevée. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Cela nous permet d’apporter notre contribution au développement durable», explique Christoph Keller, gérant du bâtiment pour la Fondation Caux – Initiatives et Changement (I & C). L’institution est en train de remplacer les deux immenses chaudières à mazout du Caux-Palace, qu’elle occupe. Vieilles de près de 40 ans, celles-ci ne sont plus aux normes. Et la fondation a décidé d’installer un chauffage à bois, dont bénéficiera aussi l’immeuble des Rose-Croix voisin. L’objectif de l’opération est essentiellement écologique: «Cela nous permettra d’abaisser notre bilan de CO2 d’origine fossile de quelque 590 tonnes par année, explique Christoph Keller. Car le bois énergie est considéré comme neutre pour l’environnement.»

L’opération n’en est pas moins intéressante financièrement. «Nous ne serons pas taxés sur le CO2, sans compter que le prix du mazout finira bien par remonter, poursuit Christoph Keller. De plus, notre nouvelle installation aura un effet sur l’économie locale. Car, à l’avenir, nous achèterons du bois de la région au lieu de pétrole du Kazakhstan.» Les travaux seront achevés en février.

Lors de sa construction, en 1902, le Caux-Palace était chauffé par six chaudières à charbon. Qui ont été remplacées par celles à mazout vers 1960. Désormais, c’est donc le bois qui chauffera le bâtiment. (24 heures)

Créé: 02.11.2015, 16h38

Articles en relation

Le mazout devrait rester bon marché tout l’hiver

Conjoncture Sur les carburants et les combustibles, les ménages et les firmes ont économisé un milliard en 2014. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.