Le Centre de Congrès déchire Montreux

RéférendumLes Montreusiens doivent se prononcer sur une participation communale de 27 millions pour la rénovation de l’édifice, dont le coût total s’élève à 87 millions. Tensions.

La variante lourde de rénovation comprend un projet de restaurant ouvert à l’année.

La variante lourde de rénovation comprend un projet de restaurant ouvert à l’année. Image: DR/CCHE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À Montreux, c’est devenu une tradition. Tous les quarts de siècle, les transformations du Centre de Congrès viennent s’ajouter au festival de jazz pour enflammer la cité. Le 9 février, les citoyens doivent se prononcer sur une participation communale de 27 millions pour la rénovation de l’édifice, dont le coût total s’élève à 87 millions. En 1992, une majorité de la population montreusienne, 62% des votants contre 38%, avait approuvé la seconde extension de la Maison des Congrès (MC3) et la construction de l’Auditorium Stravinski pour un montant de 45 millions, dont 80% assumés par la Ville. Cette fois, le complexe doit faire peau neuve pour répondre aux exigences de nouvelles normes de sécurité. Et la Ville entend profiter de ces travaux pour le rendre plus concurrentiel. Ce qui n’est pas une bonne idée aux yeux de tous.

Deux groupes d’opposants

Le Conseil communal a accepté le projet en décembre à une grande majorité, par 69 oui, 15 non et 11 abstentions. Le PLR et l’UDC ont voté massivement pour, alors que le Parti socialiste et les Verts étaient divisés. Le renvoi du projet proposé par Montreux Libre a été balayé. Ce dernier parti s’est désormais résolument rangé du côté des opposants à l’enseigne du Comité pour un meilleur projet de rénovation du Centre de Congrès.

Montreux Libre déplore les coûts importants, le manque de soutien financier cantonal et l’absence d’un projet de parking. «Nous ne sommes pas opposés à la rénovation, mais contre ce projet dont, selon nos calculs, seulement 5% des subventions seraient extérieures à la Commune», explique Susanne Lauber Fürst, présidente de Montreux Libre. Les Verts, dans leur majorité, font aussi partie des opposants à ce projet «ruineux et démesuré». «Certains d’entre nous ont voté pour le préavis, mais avant tout pour permettre de soumettre ce projet à la population», explique Gaëtan Cousin, conseiller communal. Aux yeux des écologistes, des alternatives moins coûteuses existent: il suffirait d’effectuer les mises aux normes requises et de renoncer aux ajouts superflus. «Mais cela nous priverait des soutiens financiers extérieurs», rétorque Caleb Walther, municipal des Bâtiments.

Un large soutien

La variante lourde de rénovation bénéficie néanmoins d’un large soutien. Notamment au sein de l’Association Réinventons le Centre de Congrès et de la culture de Montreux. Celle-ci regroupe des citoyens principalement actifs dans le tissu économique et associatif local. Dont l’ancien syndic socialiste Pierre Salvi: «La force du projet consiste à profiter des travaux de sécurisation pour améliorer la fonctionnalité du bâtiment, sans coût démesuré pour la Ville. Le montage financier prévu responsabilise tous les porteurs du projet et les acteurs du tourisme.»

Directeur du Centre de Congrès, Rémy Crégut relève que l’édifice n’engendre pas que des coûts: «En 2017, les retombées économiques de nos activités ont été évaluées à 70 millions. Mais nous devons rester concurrentiels face aux autres centres en Suisse ou ailleurs. En France, on dénombre actuellement 25 projets de rénovation ou de création d’infrastructures semblables à la nôtre.»

Dès vendredi et durant tout le week-end, le 2m2c ouvre ses portes au public et dévoile le projet de rénovation en présence des architectes. «Les Montreusiens qui pensent devoir payer pour la clientèle de passage ont tort, juge Cédric Blanc, président de l’Association Réinventons le Centre de Congrès. Un refus serait désastreux pour eux et pour l’économie régionale.» (24 heures)

Créé: 09.01.2019, 07h04

Articles en relation

La refonte du Centre de Congrès obtient le feu vert

Montreux Les élus ont accepté mercredi le projet de la Ville. La participation financière communale sera soumise à un référendum. Plus...

Le Centre de Congrès passe à l’heure de vérité

Montreux Les élus décident ce mercredi de l’avenir de l’édifice. S’ils acceptent sa lourde rénovation, un référendum suivra. Pas de plan B. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.