Passer au contenu principal

Des chèvres dévorées par un loup à Saint-Gingolph

Les restes de deux bêtes ont été retrouvés, lundi, à 80 mètres d'un alpage à l'Au de Morge, en dessus de Saint-Gingolph.

Sept louveteaux et trois adultes vivraient entre Vouvry et Vionnaz (VS). (Image d'illustration)
Sept louveteaux et trois adultes vivraient entre Vouvry et Vionnaz (VS). (Image d'illustration)

Cette attaque aurait eu lieu en plein jour, révèlent nos confrères de 20minutes. Le fromager du chalet d'alpage atteste avoir vu ses animaux en vie lundi matin vers 7 heures. C'est une promeneuse qui aurait découvert les carcasses à moitié dévorées en début d'après-midi.

Le service valaisan de la faune confirme qu'il s'agit bien d'une attaque de loup ou d'un grand canidé. Des analyses ADN sont en cours grâce à des échantillons de salive prélevés sur place.

«L'activité humaine ne fait plus peur au loup, apparemment. Il y a quelques semaines, un vacher a dû protéger un troupeau pendant une heure durant la nuit avec juste une lampe de poche. Être face à un humain ne l'a pas fait partir tout de suite», s'est confié le fromager au quotidien gratuit.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.