À Chexbres, la terrasse éphémère du Préalpina en met plein la vue

Le Coup de fourchetteRacheté par de discrets investisseurs, l'hôtel de charme rouvre un restaurant pour l'été. Pour l'instant.

Le chef Alexandre Krizan et la directrice générale, Marie Naudy, sur la terrasse bénie du Préalpina.

Le chef Alexandre Krizan et la directrice générale, Marie Naudy, sur la terrasse bénie du Préalpina. Image: MARIUS AFFOLTER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En 2013, les fidèles de l’établissement Préalpina ont eu la larme à l’œil. Unia vendait l’établissement à un financier russe et le restaurant n’était plus accessible à la clientèle extérieure. Reprise par des nouveaux et discrets investisseurs deux ans plus tard et désormais gérée par des professionnels de la région, l’une des plus belles terrasses de Lavaux est à nouveau ouverte à ceux qui veulent manger une cuisine «abordable» – le mot est de la directrice générale Marie Naudy – avec les reflets du Grammont dans le Léman. Mais pendant l’été seulement, pour l’instant en tout cas.

L’endroit s’appelle donc L’Éphémère. Et ses fourneaux sont confiés à Alexandre Krizan. Cela permet à ce professionnel français – passé par les palaces d’Évian après le vieux port de Marseille (Une table au sud) – et à sa petite brigade de jouer une partition en dehors de traditionnels banquets de mariage et autres séminaires. Dans l’assiette, pas de tremblements de terre, mais une belle cuisine maîtrisée. Comme ce saumon mariné aux agrumes (25 fr.), servi avec des blinis, des herbes du jardin et une crème aigre largement dominée par le citron.

Aux tomates rouges et jaunes et à la mozzarella de bufflonne (19 fr.), le chef ajoute un joli pesto vert. Avec les filets de perche et la sauce tartare (32 fr.), des frites naturellement. Mais un peu trop molles malheureusement. La sauce vierge – qui donne du relief à un loup de mer (29 fr.) cuit juste avec sa peau croustillante – a des accents acidulés, de pignons rôtis et, moins habituel, de morceaux de saucisses. Le suprême de poulet est un chouïa trop sec, accompagné par un jus au vin jaune qui fait dans la discrétion et de jolis légumes d’inspiration méditerranéenne.

En dessert, du grand classique avec la crème brûlée à la vanille qu’on aurait préféré plus tiède et un moelleux au chocolat qu’on aurait désiré un brin plus coulant. Le service est attentif. De la (trop) courte carte des vins, on a tiré une jolie désirée de chasselas de chez Jean-Luc Blondel-Duboux (26 fr.)

Créé: 13.07.2018, 10h47

L'adresse

L’Ephémère

Rte de Préalpina 3, 1071 Chexbres.

Tel. 021 946 09 09.

www.prealpina.ch

Fermé dimanche et lundi. Ouvert jusqu’au 7 septembre.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.