Passer au contenu principal

Une cinquantaine de caveaux égaieront la Fête des Vignerons

Près de 70 demandes d’exploitation de bar provisoire ont été déposées. Toutes ne seront pas honorées.

Le caveau du Choeur rouge en 1999.
Le caveau du Choeur rouge en 1999.
Sabine Papilloud

Beau succès à venir pour les caveaux de la Fête des Vignerons (FeVi) de Vevey, qui déploiera ses feux du 18 juillet au 11 août. Alors que le délai d’inscription vient de s’achever, ce ne sont pas moins de 70 demandes qui ont été adressées à la Ville et à la police du commerce par des tenanciers de bars, des sociétés, des troupes de la FeVi et autres propriétaires de caveaux privés.

Tous ne seront néanmoins pas servis, car les changements provisoires d’affectation et les obtentions du permis d’utiliser et de la licence d’exploitation répondent à des normes drastiques, notamment en matière de sécurité et d’hygiène. «Ce seront environ 50 caveaux et autres établissements qui recevront une autorisation des diverses autorités concernées», annonce Aline Commend, bénévole et chargée pour l’organisation de la FeVi de la partie «caveaux», «tradition profondément ancrée dans la région, ingrédient indispensable qui fait partie de l’ADN de la Fête».

Les caveaux de la FeVi ont en effet toujours existé. Longtemps réservés aux acteurs et figurants des diverses troupes, ainsi qu’aux organisateurs, ils sont depuis 1999 ouverts au grand public. Souvent dans des caves voûtées, ils se trouvent généralement dans la vieille ville et proches de la place du Marché, où se dresse la gigantesque arène. «Il pourrait y avoir des exceptions, avec quelques établissements un tout petit peu plus décentrés et atypiques», poursuit Aline Commend, qui fera aussi partie des Cent-Suisses artistiques – Les Cent pour Cent – une nouveauté de l’édition 2019.

Des 50 caveaux accrédités, quinze environ seront labellisés «caveaux officiels de la Fête des Vignerons 2019». Ces «partenaires» vendront par exemple le vin officiel de la FeVi. «Ce sont principalement les caveaux dédiés aux troupes et en quelque sorte leur stamm. On peut citer ici celui des Cent-Suisses, le plus grand, avec ses 290 places, des Oriflammes, des Marins, des Maîtres-Tailleurs, des Étourneaux, des Effeuilleuses, des Convives de la Noce, de la Saint-Martin, des Couleurs, des Bourgeons, etc.», complète Aline Commend.

L’importance du caveau, son décorum, les activités, la capacité d’accueil dépendront des moyens et surtout de l’imagination de chaque propriétaire ou gérant. Les premiers caveaux, en fonction des autorisations délivrées, ouvriront à la mi-mai. On pourra s’y restaurer et, bien sûr, y déguster des vins du cru. Tous les responsables de caveaux seront – notamment – sensibilisés au fait de ne pas pratiquer des prix abusifs. Pour que la Ville en Fête le soit vraiment.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.