Clarens aura sa place du village rêvée depuis 1914

UrbanismeLe projet verra le jour au début 2019. Les 4,7 millions investis par la Ville comprennent un don anonyme de 1 million de francs.

ll faudra un an de travaux pour créer la Grand-place.

ll faudra un an de travaux pour créer la Grand-place. Image: PHOTOMONTAGE/DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Clarens, la plus grande localité de la commune de Montreux, aura dû attendre de devenir une ville (près de 10 000 habitants aujourd’hui) pour obtenir sa place du village. La Municipalité, avec l’aval du Conseil communal, s’apprête à investir 2,9 millions de francs pour le projet ainsi que 1,8 million pour la requalification de tout le quartier. Cela réjouira particulièrement le Clarensois qui s’est fait l’auteur, en 2014, d’un don de 1 million de francs à la Ville pour l’aménagement de cette place longtemps rêvée. Car le projet ne date pas d’hier: en 1914, alors que Clarens était encore sous la juridiction de la Municipalité du Châtelard, un concours d’idées avait été lancé pour un réaménagement de cet espace. Qui n’a jamais pu se réaliser jusqu’ici.

«Il s’agira d’un espace à usages multiples qui constituera le poumon vert de Clarens»

En 2019, après un an de travaux, la place prendra l’allure d’un lieu de rencontre au milieu du quartier de Clarens-Centre, servant au délassement, aux jeux et à la tenue de manifestations publiques. Ses contours devraient s’articuler en trois secteurs: une partie de verdure, une plus minérale et une partie fonctionnelle. Là, un édicule sera érigé, abritant les commodités. Des gradins prendront place au nord-est et à l’ouest de la Grand-Place. Laquelle sera aussi garnie de jets d’eau, qui pourront être actionnés par les enfants au moyen de pédales à manivelles. «Il s’agira d’un espace à usages multiples qui constituera le poumon vert de Clarens, commente Christian Neukomm, municipal. Nous souhaitons que les gens se l’approprient, qu’ils viennent avec leur matériel. Nous ne voulons pas y pérenniser des activités.» La réalisation de la Grand-Place a aussi été engendrée par la démarche participative CLARENSemble, qui avait sondé les Clarensois sur leurs attentes. Des ateliers organisés avec les habitants ont permis de traduire en dessin leurs souhaits d’aménagement. La Grand-Place constituera le troisième projet phare de ce programme, dont les zones 30 km/h et la maison de quartier ont déjà été réalisées.

Moins de parkings

Simultanément, la Ville entend aussi requalifier tout le secteur, notamment en supprimant des places de stationnement. «Nous ne voulons pas d’une place ressemblant à un îlot perdu au milieu des voitures, explique Christian Neukomm. C’est pourquoi le réaménagement des domaines publics qui la bordent a été inclus dans notre réflexion.»

Aujourd’hui, les rues des Pléiades, de Vinet et du Grammont comptent 68 places de parking. Le projet prévoit la suppression de toutes les places sur l’avenue des Pléiades et des cinq places à l’aval de l’avenue Vinet. Les emplacements sur l’avenue du Grammont seront redisposés en épis obliques et redimensionnés, ce qui entraînera la suppression de 22 places. Au final, ce sont 16 places de parking qui seront mises à disposition sur l’avenue du Grammont, soit un déficit total de 52 places. «Nous sommes en discussion avec la Caisse de pensions Migros, afin de voir dans quelle mesure le parking du magasin Migros pourrait être mis à la disposition du public durant la nuit et le dimanche», confie Christian Neukomm.

Si le projet de place du village n’avait jamais pu voir le jour en un siècle c’est que le terrain où elle sera créée a passé en mains privées et l’est resté. Les discussions menées récemment avec le propriétaire de la clinique située en aval de la parcelle à réaménager ont permis de trouver un modus vivendi. Celui-ci permet au médecin propriétaire d’étendre la clinique, après avoir cédé l’usage de la partie supérieure du terrain à la Commune. Cela afin qu’elle y réalise la Grand-Place, dont le permis de construire est aujourd’hui exécutoire. (24 heures)

Créé: 07.11.2017, 19h39

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le géant de l'or noir basé à Genève se fournit auprès d'une entreprise dont les droits de forage ont été obtenus par un homme, aujourd'hui sous enquête pour corruption.
(Image: Bénédicte) Plus...