La collection de l’Audiorama est en grand péril

Montreux Les trésors du Musée national de l’audiovisuel, fermé depuis 2008 faute de moyens, suscitent de l’inquiétude. D’autant qu’ils ont pris l’eau. Et l’institution, priée de trouver un nouveau lieu d’accueil, fait chou blanc.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il y a là l’enregistreur Nagra qui a accompagné Neil Armstrong sur la Lune. Et aussi le premier gramophone à moteur du monde ainsi que le premier émetteur de radiodiffusion du pays ou encore un studio complet de Couleur 3. Mais tous ces trésors risquent de partir à vau-l’eau si personne ne réagit.

Les 5000 objets de la collection de l’Audiorama suscitent de l’inquiétude. Fermé depuis 2008, faute de moyens financiers, le Musée national suisse de l’audiovisuel n’accueille plus de visiteurs. Priée depuis deux ans par la commune de Montreux de quitter le bâtiment du Grand Hôtel de Territet, l’institution ne trouve, en outre, pas de lieu d’accueil. Pire: cet hiver, une inondation a mis à mal ses trésors.

Emu par cette situation, le conseiller communal Stéphane Barbey s’est fait l’auteur d’une interpellation à La Municipalité: «Mon but est que l’on s’intéresse au sort de cette collection. Tout laisse penser que la fondation du musée ne peut plus remplir sa mission de sauvegarde.»

Cheville ouvrière de l’Audiorama, Jean-Marc Nicolas confirme: «J’ai quitté ma fonction de conservateur tout simplement parce que nous n’avons plus les moyens d’assurer la conservation des objets. D’ailleurs, seul notre agent d’exploitation est payé, via un petit mandat fédéral et, de temps à autre, par la vente de quelques objets.»

Mais, pour l’heure, aucune solution ne se profile. Les solutions d’un déménagement à Bienne ou à Sottens ne sont plus d’actualité. Et la commune de Montreux souhaite réaffecter le Grand Hôtel dont elle est propriétaire.

(24 heures)

Créé: 29.05.2012, 14h23

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.