A Collombey, Constantin veut des énergies renouvelables à la place du pétrole

TamoilLe président du FC Sion propose de racheter le site de la raffinerie de Collombey pour y amener des investissements de 3 à 4 milliards de francs.

Plus exploité depuis le début de l'année, le site se vide peu à peu de ses employés.

Plus exploité depuis le début de l'année, le site se vide peu à peu de ses employés. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le raffinage de pétrole, c’est le passé. Il faut vivre avec son époque: investir dans les nouvelles énergies.» Interrogé par Le Matin Dimanche, Christian Constantin vient de dévoiler un nouveau projet de reprise pour la raffinerie de Collombey (VS).

Pour rappel, celle-ci avait vu son exploitation stoppée en début d’année par Tamoil, son propriétaire. Depuis, c’est une véritable course qui s’est engagée pour sauver les emplois menacés, et éviter que cet énorme site industriel ne tombe en friche à long terme. Une course pour l’instant sans issue.

Le plan du président du FC Sion est ambitieux, et contraste avec les pistes envisagées jusqu’à maintenant, consistant à permettre la reprise de la raffinerie afin qu’elle continue ses activités. Sa proposition: racheter l’ensemble des terrains et des installations, et transformer le site pour le dédier à la production d’énergies vertes. Un changement de cap total.

Si le potentiel économique effectif d’un tel projet est encore à l’étude, Christian Constantin articule déjà le chiffre de 3 à 4 milliards d’investissements. Des fonds qui seraient apportés par des partenaires que le promoteur valaisan se fait fort de réunir. Bien sûr, par rapport à l’option d’une simple reprise des activités de raffinage, requalifier le site avec de telles sommes donnerait un élan économique tout autre à la région.

Difficultés en vue

Mais quelles sont les chances de voir le pétrole laisser la place aux éoliennes à Collombey? Le conseiller d’Etat vaudois Philippe Leuba, qui s’est beaucoup investi pour favoriser la reprise de la raffinerie, à cheval sur les cantons de Vaud et du Valais, souhaite que Christian Constantin réussisse son pari. Il se montre toutefois très prudent: «Le projet en soi est bien sûr intéressant, même si je n’ai pas les éléments pour dire s’il est crédible. Par contre, je vois des difficultés. C’est le moins qu’on puisse dire.»

C’est que jusqu’ici la raffinerie Tamoil n’a pas manqué de repreneurs potentiels. Par contre, le vendeur s’est montré particulièrement insaisissable. «Nous avons travaillé comme des fous. Mais même avec des dossiers où l’argent était là, il a été impossible de trouver, au niveau de Tamoil, un partenaire fiable, qui puisse prendre des décisions.»

Le nœud du problème est que Tamoil est en définitive contrôlé par des actionnaires libyens avec qui, vu la situation instable du pays, il s’avère difficile de traiter. Toujours cité dans Le Matin Dimanche, Christian Constantin assure quant à lui qu’il comprend la complexité de la tâche, mais qu’il connaît le chemin à suivre.

S’il n’a pas été contacté par le promoteur valaisan à ce jour, Philippe Leuba se dit prêt à mettre à sa disposition les connexions et le lobbying qui a été constitué pour mener à bien des négociations de reprise. Il n’en a pas moins ce commentaire: «Nous aussi, nous avons cru savoir comment nous y prendre.» (24 heures)

Créé: 27.09.2015, 20h07

Articles en relation

«Des indispensables, il y en a plein les cimetières»

Témoignage Ils font partie des 257 personnes licenciées par Tamoil. Longtemps muets, ils s’estiment sacrifiés et dénoncent aujourd’hui l’indifférence du géant pétrolier. Plus...

Plan social signé à la raffinerie Tamoil

Collombey (VS) La direction, les syndicats et les représentants du personnel ont paraphé le document mettant un point final à l'arrêt du site. Plus...

Les écologistes ne lâcheront pas Tamoil

Raffinerie de Collombey (VS) Deux associations chablaisiennes réclament l’assainissement urgent et total du site. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.