Concours de selfies à la façon de Courbet à La Tour-de-Peilz

CréationEn même temps que ses désormais traditionnelles journées de peinture, la Ville – où le peintre a passé ses dernières années – inaugure une sympathique initiative.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Barbichette et moustache à la d’Artagnan, il s’est représenté les yeux écarquillés, les mains dans les cheveux, l’air angoissé. Presque tout le monde connaît cet autoportrait de Courbet, dit Le Désespéré. Œuvre qu’il aimait bien et qui n’a donc – par chance – pas brûlé dans l’autodafé d’une soixantaine de toiles, que l’artiste a organisé, au bord du Léman.

Cent quarante ans après sa mort, la Ville où il est décédé encourage les gens à se prendre sur ce modèle en autoportrait du XXIe siècle: le selfie. Depuis sept ans, La Tour-de-Peilz organise la manifestation «A la manière de Courbet»: des peintres (amateurs et professionnels) s’inspirent de son œuvre et peignent en public.

Cette année, cette 1re Journée des selfies est un concours. Les intéressés doivent réaliser un autoportrait original avec un smartphone (déguisement, body painting ou autres bienvenus) et le poster sur la page Facebook du concours. Le public choisit: celui qui aura récolté le plus de likes gagnera. (24 heures)

Créé: 21.09.2017, 16h08

Concours de «selfies»

Concours via la page Facebook «La Tour-de-Peilz Culture», jusqu’à dimanche.

Articles en relation

Ornans place Courbet dans le rétro des Impressionnistes

Exposition Organisée en parternariat avec le Musée d’Orsay, l’exposition raconte la naissance d’une nouvelle audace. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.