Passer au contenu principal

La construction des trains du futur a débuté à Villeneuve

L’aménagement technique de la première voiture des 59 rames à deux étages a commencé. Bombardier veut rattraper le retard pris dans la réalisation de ces convois aux multiples révolutions.

Le constructeur lance l’assemblage des rames CFF à deux étages sur son site Villeneuve. Un enjeu crucial pour les pendulaires vaudois et l’industriel
Le constructeur lance l’assemblage des rames CFF à deux étages sur son site Villeneuve. Un enjeu crucial pour les pendulaires vaudois et l’industriel
GERALD BOSSHARD

Les deux employés de l’usine Bombardier de Villeneuve ont retrouvé le sourire. Leur chômage partiel ne sera bientôt plus qu’un lointain souvenir. Ils viennent de débuter l’aménagement de la première caisse de la commande historique de 59 rames passée par les CFF pour leurs grandes lignes.

Ce contrat a 1,9 milliard de francs a pris plus de 2 ans de retard. Dans l’édition papier de 24 heures, le directeur de Bombardier transport Suisse, Stéphane Wettstein, explique pourquoi son entreprise doit impérativement rattraper le temps perdu pour livrer comme prévu le dernier train en 2019. Les enjeux ne concernent pas seulement les pénalités, mais touchent aussi le nombre de places assises à disposition des pendulaires lors des travaux de la gare de Lausanne. Ces trains révolutionnaires vont également apporter de nombreux avantages aux CFF et aux voyageurs. Tour d’horizon de leurs principales révolutions:

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.