Constructions gelées jusqu’à la mue ferroviaire

AigleLa Ville bloque tout nouveau projet En Martinet pour au moins cinq ans. En question: le tracé futur des trains régionaux.

Aucun nouveau projet ne pourra voir le jour sur cette zone pendant au moins cinq ans.

Aucun nouveau projet ne pourra voir le jour sur cette zone pendant au moins cinq ans. Image: Infographie Philippe Forney

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En Martinet s’étend aux abords du quartier historique du Cloître. A proximité de son château et de son église. Sur 22'000 m2, on y recense plusieurs parcelles de vignes, mais encore d’autres fractions avec des habitations, des garages, un bâtiment commercial, des jardins. Une vingtaine de propriétaires se partagent ces parcelles. Ils n’auront plus la possibilité d’y ériger de nouvelles constructions pour au moins cinq ans, voire huit. Telle est la volonté de la Municipalité d’Aigle, qui vient de soumettre à enquête publique la mise en réserve de l’ensemble de ce périmètre.

Mais pourquoi refuser des permis de construire sur une telle zone pourtant densifiable? «La réorganisation réfléchie du réseau ferroviaire dans ce secteur», répond le dossier d’enquête.

En clair, on parle ici du futur tracé des lignes de l’Aigle-Leysin (AL) et de l’Aigle-Sépey-Diablerets (ASD). Ce chapitre ferroviaire est un élément-clé de la revitalisation de la circulation et de la bonne gestion du territoire urbain du centre-ville et de ses alentours. Pour mémoire, cette politique a débouché sur des états généraux. Ils ont réuni délégués des partis politiques aiglons et d’autres comités actifs sur le dossier (une quarantaine de participants).

Le second volet de ces rencontres a confirmé à l’unanimité une volonté esquissée lors de la première séance: extraire le tracé de l’AL du centre-ville. A noter que deux variantes sont particulièrement envisagées: soit transférer l’AL sur la ligne de l’ASD, soit faire passer les deux trains dans un tunnel commun. Dans tous les cas, le quartier En Martinet serait impacté. Quoi qu’il en soit, pas avant plusieurs années.

Des bâtiments démolis?

«Les TPC (ndlr: Transports Publics du Chablais) font procéder à des études dont on ne connaît pas encore l’issue», indique Maude Allora, municipale en charge du dossier. Outre les variantes des futurs tracés, les experts se penchent sur le souhait «de concilier l’augmentation de la cadence des trains et la qualité de la desserte tout en limitant les nuisances en termes de bruit et de trafic au cœur de la localité», peut-on lire dans le rapport justificatif soumis à enquête publique.

Par ailleurs, selon la variante choisie par les TPC, certains bâtiments existants pourraient même être démolis. «Nous aurons le résultat des études le printemps prochain. Nous devons les envoyer par la suite à la Confédération, à qui il appartiendra de les valider», résume Grégoire Praz, directeur des TPC.

Le gel des constructions En Martinet, désormais zone entièrement réservée, court donc pour une durée de cinq ans, pouvant être prolongée de trois ans. Le règlement s’accompagne néanmoins d’une exception. «Les propriétaires qui le souhaitent pourront quand même apporter des transformations à leur bien dans le respect de l’enveloppe bâtie existante», précise Maude Allora.

Pas d’opposition

Aucune opposition n’est venue plomber la procédure d’enquête publique, qui s’est achevée jeudi. «Dans le cas contraire, le dossier général aurait été momentanément bloqué, générant passablement de retard. Ce n’est donc pas le cas et la Municipalité en est ainsi très satisfaite», conclut la municipale. (24 heures)

Créé: 11.10.2017, 07h02

Articles en relation

Les élus d'Aigle veulent être fixés sur le sort de P.R.

Affaire Le sort du Municipal d’Aigle sous enquête doit se décider à la fin du mois. L’attente plombe la rentrée politique. Plus...

A Aigle, tout le savoir est enfin réuni sur un seul site

Médiathèque La médiathèque communale sera inaugurée samedi dans un nouveau bâtiment après plusieurs mois de travaux. Plus de 33 000 objets en prêt. Plus...

Aigle improvise une nouvelle unité d’accueil

Ecoles Montée en urgence pendant les vacances, une nouvelle UAPE s’est ouverte au Clin d’Œil. Cette offre comble la demande des familles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...