Convention de travail retouchée chez Syngenta Monthey

SocialLes syndicats soulignent des avancées, en vigueur jusqu’en décembre 2018.

Dans un contexte social morose, les syndicats notent des avancées intéressantes, avant d'autres discussions en 2017.

Dans un contexte social morose, les syndicats notent des avancées intéressantes, avant d'autres discussions en 2017. Image: Arnold Burgherr

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les employés de Syngenta Monthey vont bénéficier d’une nouvelle convention collective de travail (CCT). Après plusieurs séances de négociations, la direction du géant agrochimique et les syndicats Unia, Syna et SCIV annoncent qu’ils ont décidé d’entériner les avancées obtenues jusqu’ici. «Pour l’instant, ce n’est pas vraiment une nouvelle convention, mais plutôt l’ancienne qui a subi un petit toilettage, précise Tibor Menyhart, secrétaire central du syndicat Syna-SCIV. Elle est en vigueur jusqu’au 31 décembre 2018.»

Les discussions avaient débuté il y a quelques mois avant d’être contrariées. En mai, l’annonce par Syngenta de la suppression de 116 postes de travail sur le site chablaisien dessinait en effet une priorité nouvelle pour les syndicats. «C’était très spécial de négocier dans ce contexte, et nous avons décidé que notre premier souci était d’établir un filet pour sauver tous ces emplois», explique Tibor Menyhart.

Avant de nouvelles discussions en 2017, les syndicats se félicitent des quelques nouveautés de ce lifting, comme «la reconnaissance explicite de l’importance du partenariat social et du droit de chaque salarié à adhérer à un syndicat ainsi que l’élaboration de solutions visant à atténuer les effets négatifs de la pénibilité du travail en équipe». Ce dernier point constituera un cheval de bataille majeur à l’avenir. «Il faut trouver une solution pour que les gens en fin de carrière puissent partir en préretraite ou réduire leur temps de travail, revendique Tibor Meny­hart. Le travail en équipe est très éprouvant, surtout après un certain nombre d’années.» Un groupe de travail a été constitué et les mesures concrètes retenues doivent entrer en vigueur en 2017. Finalement, un congé d’allaitement a été intégré, alors que le congé lors du décès du conjoint ou d’un enfant sera porté à cinq jours.

Créé: 29.07.2015, 17h46

Articles en relation

Plus de 500 personnes pour soutenir les employés de Syngenta

Rassemblement Employés, politiciens et citoyens se sont réunis à l’entrée du site chimique de Monthey pour dénoncer la suppression de 116 postes de travail. Plus...

Syngenta va supprimer 116 postes à Monthey

Social L'entreprise vient d'annoncer l'arrêt de ses activités de formulation et de conditionnement pour la fin 2016. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.