Corseaux se dotera d’un resto flambant neuf

TravauxLes élus ont voté 1,6 million pour rénover Châtonneyre, sauf ses chambres

«Corseaux mérite quelque chose de beau, mais on n’a pas fait dans le luxe», estime le syndic Antoine Lambert. Qui annonce pourtant une ambiance proche du restaurant de l’hôtel 4 étoiles Modern Times, le Times Grill.

«Corseaux mérite quelque chose de beau, mais on n’a pas fait dans le luxe», estime le syndic Antoine Lambert. Qui annonce pourtant une ambiance proche du restaurant de l’hôtel 4 étoiles Modern Times, le Times Grill. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La fin d’un «long serpent de mer». L’élu Christian Minacci a qualifié ainsi le dossier Châtonneyre, lors de la dernière séance du Conseil communal de Corseaux, la semaine dernière. Ce soir-là, l’assemblée a débloqué 1,6 million pour rénover le restaurant. Un gros investissement pour ce village de 2000 âmes, qui vise au «maintien de la vie sociale».

En 2010, les autorités, mécontentes de l’exploitant (les Barth étaient en place depuis 1997), avaient voulu mettre fin au bail. Une pétition de 1200 signatures et une conciliation au tribunal avaient permis aux Barth de rester jusqu’en 2018. Ils sont finalement partis en 2015, remplacés pour six mois jusqu’en avril dernier par Willy Rossignol.

«Nous ne voulons ni nous en mettre plein les poches ni mettre le tenancier sous l’eau»

La forme actuelle de Châtonneyre (salle, hôtel et café-restaurant) date de 1971. Aucuns travaux importants n’ont été entrepris depuis. Avec ce 1,6 million, la Commune rénovera le restaurant de 128 places, la réception de l’hôtel, la véranda et la terrasse. De grandes baies vitrées seront installées, et les espaces intérieurs seront décloisonnés. Le mobilier sera acheté, «un changement nécessaire», souligne le syndic Antoine Lambert, en référence à la déco jugée «désuète» de ces dernières années. «Corseaux mérite quelque chose de beau, mais on n’a pas fait dans le luxe», estime Antoine Lambert. Qui annonce pourtant une ambiance proche du restaurant de l’Hôtel 4 étoiles Modern Times.

Un chef «bistronomique» est d’ailleurs espéré. En 2010, les Corsalins craignaient qu’un changement de gérant ne tourne le lieu vers les touristes fortunés. La Commune réfute et table sur 80% de clients extérieurs et 20% de Corsalins. L’aménagement sera affiné avec le futur gérant, recruté bientôt, pour une réouverture prévue en mai 2017.

Pourquoi ne pas rénover les chambres (12 doubles et 4 simples)? «Tout refaire pour 15 millions n’aurait pas été accepté, estime Antoine Lambert. Nous referons les chambres successivement, sans échafaudages en façade, alors que le futur tenancier doit refaire sa clientèle.»

Tenancier échaudé

«Les travaux ont été mal planifiés, regrette l’élu Herbert Beaud. On aurait rempli l’hôtel avec la Fête fédérale de la musique et le Montreux Jazz.» «On a demandé à Willy Rossignol de prolonger de six mois, sans succès», dit Antoine Lambert. Interrogé, le cuisinier apprécié explique: «Nous ne voulions pas scolariser nos filles puis de nouveau partir! Nous avons permis que le restaurant ne soit pas fermé avant les élections, mais la réalité est dure: Corseaux est une cité-dortoir! Le lieu marchait peut-être il y a vingt ans, mais avec les loyers (dont l’appartement de fonction) et le pourcentage à verser à la Commune, il ne reste pas grand-chose.»

«Nous ne voulons ni nous en mettre plein les poches ni mettre le futur tenancier sous l’eau», dit Antoine Lambert. La Commune prélèvera un loyer annuel de 88 800 fr. et une redevance sur le chiffre d’affaires de 3% dès la 4e année de location. Le projet de rénovation ne coûtera ainsi rien à la Commune dès 2018.

Créé: 27.06.2016, 18h07

Articles en relation

L’Auberge Communale de Corseaux rouvre pour six mois

Restauration L’hôtellerie de Châtonneyre a été reprise provisoirement par un ancien chef du Lausanne Palace et du Mirador. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 23 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...