Passer au contenu principal

Coupé en deux, Chailly va se battre pour sa passerelle

Le village, soutenu par la Commune de Montreux, tient à ce que le pont sur l’A9, démoli en urgence dans la nuit de lundi, soit rétabli. C’était une voie fréquentée.

De la passerelle piétonne du «Derray de la Cor», à Chailly-sur-Montreux, il ne reste plus que les travées ainsi que les secteurs latéraux, dont celui (devant) situé en amont de l’autoroute. Ces derniers vestiges du pont seront enlevés jeudi.
De la passerelle piétonne du «Derray de la Cor», à Chailly-sur-Montreux, il ne reste plus que les travées ainsi que les secteurs latéraux, dont celui (devant) situé en amont de l’autoroute. Ces derniers vestiges du pont seront enlevés jeudi.
CHANTAL DERVEY

Pour les automobilistes pendulaires de l’A9, qui passent dessous chaque jour, c’est un pont autoroutier comme un autre. Mais pour les habitants de Chailly (commune de Montreux), cette passerelle constitue un cheminement piétonnier très emprunté. Lors de sa démolition en urgence, dans la nuit de lundi à mardi, nombre de villageois ont pris conscience de l’utilité de l’ouvrage.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.