Passer au contenu principal

Une crise politique majeure couve à Vevey

La Municipalité a saisi le Département des institutions et de la sécurité du Canton afin de résoudre les difficultés de fonctionnement rencontrées depuis plusieurs mois en son sein.

Contrairement aux sourires de mars 2016 au terme des élections communales, les tensions sont telles au sein de la Municipalité de Vevey que la Ville en appelle à la médiation du Canton.
Contrairement aux sourires de mars 2016 au terme des élections communales, les tensions sont telles au sein de la Municipalité de Vevey que la Ville en appelle à la médiation du Canton.
Chantal Dervey

Les rumeurs bruissaient depuis un certain temps, c'est désormais une certitude: le fonctionnement de la Municipalité de Vevey est mis à mal depuis des mois par «des tensions internes importantes» provoquant «des dysfonctionnements préjudiciables à cet organe, ainsi qu’à l’administration communale en général», communique l'Exécutif veveysan ce mardi matin.

Dans son texte, la Municipalité de Vevey dit même craindre «que le non-respect des règles régissant le fonctionnement d’un collège exécutif et des tensions internes importantes ne provoquent des dysfonctionnements préjudiciables à cet organe, ainsi qu’à l’administration communale en général».

La situation est telle que la Municipalité a fait appel au Canton pour résoudre la question. Celle-ci a demandé, en date du 23 novembre dernier, l’intervention de la Préfecture du district Riviera-Pays- d’Enhaut. A la suite de ce courrier municipal, le Département des institutions et de la sécurité du Canton de Vaud a mandaté Clarisse Schumacher Petoud, préfète du district de Lausanne, au bénéfice d’une formation spécifique en matière de médiation, afin d’aider la Municipalité de Vevey dans sa démarche.

«La Municipalité de Vevey espère vivement que la médiation qui sera entreprise sous l’égide de l’Etat de Vaud permettra de trouver une issue rapide et efficace aux difficultés que traverse le collège exécutif veveysan actuellement», lit-on encore dans le communiqué.

Il est vrai que les dossiers chauds politiquement ne manquent pas à Vevey: finances en difficultés, gérance des immeubles communaux ou encore politique culturelle sur fond de réunification de toutes les questions qui y sont liées sous un même dicastère.

A ce stade, les membres de l'Exécutif n'entendent pas commenter davantage «afin de favoriser le retour à un climat plus serein».

Développement suit.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.